lundi 24 février 2020

Swap Les sept merveilles des Mondes antique et moderne

Sur Livraddict, je me suis inscrite sur un swap qui fait voyager, organisé par Shury: Les sept merveilles des mondes antique et moderne. Il s'agit de trouver des livres qui correspondent aux différentes merveilles. J'ai choisi un menu avec un mélange des merveilles antiques et modernes.

Les Sept Merveilles du monde Antique
  1. La Pyramide de Khéops : Un livre qui se passe en Egypte 
  2. Les Jardins suspendus de Babylone Un livre qui se passe en Irak ou sur les plantes (couverture, lieu de l'action [jardin, serre...], camaïeu de verts)  
  3. La Statue de Zeus : Un livre qui se passe en Grèce ou avec de la mythologie
  4. Le Mausolée d'Halicarnasse : Un livre qui se passe en Turquie ou sur la mort (Thriller, polar etc...)
  5. Le Temple d'Artémis : Un livre avec une femme comme personnage principale 
  6. Le Colosse de Rhodes : Un livre se passant au port ou sur la mer 
  7. Le Phare d'Alexandrie : Un livre surprise décidé par son binôme

Les Sept Merveilles du monde Moderne
  1. La Grande Muraille de Chine : Un livre qui se passe en Chine 
  2. Pétra : Un livre qui se passe en Jordanie ou dans un désert 
  3. La Statue du Christ rédempteur : Un livre qui se passe au Brésil ou dans une jungle 
  4. Le Machu Picchu : Un livre qui se passe au Pérou ou dans la montagne
  5. Chichén Itzá : Un livre qui se passe au Mexique ou le personnage est une minorité
  6. Le Colisée : Un livre avec des combats/ sur la guerre 
  7. Le Taj Mahal : Un livre se passant en Inde
J'ai été avec Julie86 pour ce swap et voici le super colis qu'elle m'a envoyé!
Voici les livres avec beaucoup de découvertes (je voulais être surprise... pari complètement réussi! J'ai hâte de me plonger dans ces livres, surtout qu'ils ont l'air d'être très dépaysant) :
  • Le souffle du Jasmin, Gilbert Sinoué
  • Passagier 23, Sebastian Fitzek 
  • Le tigre blanc, Aravind Adiga
  • Bahia de tous les saints, Jorge Amado
J'ai été aussi gâtée au niveau des gourmandises... c'est exactement tout ce que j'aime! Amandes, épices et menthe! Je sens que je vais me régaler!

  • Biscuits amande - raisins
  • Thé chaï
  • Chocolat à la menthe 
J'ai aussi eu de superbes surprises!
  • Une petite boule à neige tout mignonne qui porte chance!
  • Des "filets" pour suspendre des pots (j'adore la référence avec justement les jardins suspendus de Babylone
  • Un petit carnet en liège très sympathique
  • Un magnifique livre de photos sur le monde! Très très hâte de le découvrir
En plus, elle a remarqué que j'ai eu une année de plus il n'y a pas longtemps... donc elle m'a fait une petite surprise en plus! J'ai été très touchée par cette petite attention!

 Elle m'a offert Combien de pas jusqu'à la lune de Carole Trébor... un livre qui me fait très envie.

Donc voilà, j'ai eu juste pourri gâtée par Julie... un grand merci à elle pour ce magnifique colis et à Shury pour cette merveilleuse idée de swap




vendredi 22 novembre 2019

Swap Carnet de Bord

Cette année, j'ai décidé de participé au swap Carnet de Bord, organisé par Le Carnet de Jessica sur Livraddict.
C'est un swap réalisé sur pratiquement toute une année avec la confection d'un Carnet de Bord durant l'année 2019.
J'ai décidé de prendre le menu Huit Clos:
  • 1 carnet de Bord
  • 3 livres de la wish list
  • 3 marque-pages
  • 3 gourmandises
  • 3 goodies
Ma binôme pour ce swap a été Auchat et voici le super colis qu'elle m'a offert:

Tout d'abord, voici le carnet de Bord! J'adore sa couverture! Il est hyper adorable
Je n'ai pas encore lu ce carnet mais rien qu'en le feuilletant, j'ai vu plein de trucs très intéressants! Hâte de m'y plonger.







Dans ce colis, il y avait aussi une petite boite avec des souvenirs de voyage... c'est trop adorable!
J'y ai trouvé des coquillages, des cartes postales mais aussi des cartes de visites... des petites choses qui constituent des souvenirs de son année





Voici maintenant les livres:


 Je suis hyper contente du choix des livres! On s'était fait une liste de 15 livres environ donc il y avait un certain suspens (surtout que j'ai eu la bonne idée de mettre des livres qui me faisaient très très envie... il y a déjà un an!) donc j'ai tellement hâte de me plonger dedans!
Toutefois, pour La dernière fugitive, j'étais pratiquement sûre de le trouver dedans vu nos discussions sur notre admiration commune pour l'autrice Tracy Chevalier.

Pour accompagner ces livres, j'ai eu le droit à une belle collection de marque-pages! Je suis très fan de celui tout à droite!
Ce qui est top c'est qu'ils viennent de différents lieux qu'elle a visité et qu'elle me conseille dans son carnet de bord







J'ai aussi eu le droit à des petites surprises qui s'inscrivent dans une mouvance loisirs créatifs! J'ai énormément aimé le DIY dans la petite pochette et j'ai hâte de voir ce que ça va donner... le poster a l'air également très amusant mais je n'ai pas encore osé le sortir vu la taille de mon appartement.
Pour les petites lingettes démaquillantes, j'avoue que je ne suis pas très maquillage, mais je sais déjà comment les utilise et elles vont m'être très pratiques!


 Et surtout, elle m'a bien gâtée sur les gourmandises!


Encore une fois, c'est très touchant, parce que chaque gourmandise vient d'un endroit qu'elle a visité!
J'ai déjà goûté un peu de tout et c'est délicieux! Surtout les boules de Mozart... c'est juste divin, je vais avoir du mal à ne pas tout manger d'un coup!

 Elle m'a également mis dans mon colis un petit avant goût de Noël avec cette magnifique petite carte/ calendrier de l'Avent: vous ne le voyez pas mais il y a des petites cases à ouvrir.






Voici le colis dans son ensemble

Encore une grand merci à Le Carnet de Jessica pour l'organisation de ce swap et à Auchat pour cette super année et ce chouette colis! 

mercredi 9 octobre 2019

Les chiens de Riga


Février 1991. Un canot pneumatique s'échoue sur une plage de Scanie. Il contient les corps de deux hommes exécutés d'une balle dans le cœur. L'origine du canot est vite établie : de fabrication yougoslave à l'usage des Soviétiques et de leurs pays satellites. Les corps sont identifiés : des criminels lettons d'origine russe liés à la mafia. Un policier de Riga est appelé en renfort à Ystad. Dès son retour en Lettonie, l'étrange major Liepa pour lequel l'inspecteur Wallander s'est pris d'amitié est assassiné. Wallander part alors pour Riga. Là, privé de tout repères, il se trouve plongé dans un pays en plein bouleversement, où la démocratie n'est encore qu'un rêve, un monde glacé fait de surveillance policière, de menaces non voilées, de mensonges. Où se cache la vérité ? À force d'obstination l'inspecteur suédois, réduit à ses seules intuitions mais désireux que justice soit rendue, parviendra à faire la lumière.

Mon avis:

J'ai bien aimé cette enquête policière parce qu'au final, la promesse est tenue et même encore plus. En effet, très rapidement, l'enquête s'inscrit dans une dimension plus profonde. Très vite on est plongé dans le contexte politique de l'Europe de l'Est.

De plus en plus, on s'éloigne de l'enquête en tant que telle mais sans réellement l'abandonner. Bizarrement, cela ne m'a pas dérangé parce que le suspens est ailleurs et j'ai réussi à me laisser prendre par l'intrigue. Cette fois-ci, Wallander est complètement investi dans l'intrigue et il prend des risques, ce qui rajoute du mystère et quelques sueurs froides.

Toutefois, certains éléments sont assez devinables à l'avance et le dénouement de l'enquête est assez banale. C'est un peu dommage de ne pas avoir été complètement surprise par cette enquête mais au final j'ai passé un très bon moment et ça ne m'a pas trop dérangé.

Pour conclure, j'ai bien aimé cette enquête policière parce qu'on est plongé avec Wallander dans une intrigue plus politique en Europe de l'Est avec pas mal de suspens même si certains éléments étaient prévisibles.

dimanche 6 octobre 2019

Désorientale

Désorientale, Négar Djavadi

La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d'insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d'origine pour vivre libre. Mais dans la salle d'attente de l'unité de PMA de l'hôpital Cochin, d'un rendez-vous médical à l'autre, les djinns échappés du passé la rattrapent. Au fil de souvenirs entremêlés, dans une longue apostrophe au lecteur, elle déroule toute l'histoire de la famille Sadr. De ses pétulants ancêtres originaires du nord de la Perse jusqu'à ses parents, Darius et Sara, éternels opposants au régime en place ; celui du Shah jusqu'en 1979, puis celui de Khomeiny. Ce dernier épisode va les obliger à quitter définitivement l'Iran. La France vécue en exilés n'a rien à voir avec le pays mythifié par la bourgeoisie iranienne… Alors, jouant du flash-back ou du travelling avant, Kimîa convoque trois générations et une déesse du rock and roll au chevet de sa " désorientalisation ". On y croise, entre autres, Siouxie, Woody Allen, Michel Foucault, des punks bruxellois et des persans aux yeux bleus, six oncles et un harem.

Mon avis:

Je m'attendais à quelque chose d'assez exceptionnel mais au final, même si j'ai bien apprécié ma lecture, cette lecture est sympathique mais sans plus.
Au début, j'ai trouvé que c'était assez confus. Il y avait beaucoup d'aller-retours entre le présent (la femme à l'hôpital) et le passé (ses ancêtres en Iran). J'avais un peu de mal à comprendre les liens entre tous les évènements. Mais, heureusement, ça s'est éclairci et c'est devenu plus intéressant, une fois que j'ai réussi à rentrer dedans.

J'ai beaucoup aimé le fait que ce livre dépeint une fresque familiale. J'ai adoré voir la confrontation entre les générations de cette famille mais aussi les liens qu'elles ont avec l'Iran. C'est assez émouvant de voir la relation que chaque membre a avec l'Iran et ses bouleversements.

Néanmoins, j'ai trouvé que le contexte politique n'était pas assez présent à mon goût. Il reste pas mal en arrière plan et j'aurais préféré qu'il soit plus concret dans l'histoire. Mais, il y a quand même des intrications assez étroites entre ce contexte et la famille Sadr. On voit clairement leurs combats idéologiques et les déchirements.

Après, même si cette histoire m'a intéressée sans me passionnée, j'ai bien apprécié la fin de ce roman. La conclusion est vraiment dans la lignée de toute l'histoire racontée dans ce livre. Mais, le livre est divisé en face A et face B (comme sur un vinyle) et clairement la face B est beaucoup moins intéressante.

Pour conclure, j'ai bien aimé ce livre mais sans que ça soit un coup de coeur grâce à l'intrication de la famille Sadr avec le contexte géo-politique de l'Iran, mais qui n'est pas assez présent à mon goût.

samedi 5 octobre 2019

La voix cachée

 La voix cachée, Parinoush Saniee

À quatre ans, Shahaab ne parle pas. Plein de joie de vivre, il aime rendre les siens heureux jusqu'à ce qu'il comprenne que sa famille se moque de lui. Son monde s'effrite et les mots se barricadent dans sa bouche. Seule sa mère le protège des remarques et jeux cruels. Ange et démon imaginaires, Babi et Asi sont les uniques amis de Shahaab. Asi lui chuchote à l'oreille les pires idées de vengeance...

Mon avis:

Ce court roman a su susciter en moi tellement d'émotions! C'est un véritable coup de cœur.
Déjà, j'ai beaucoup aimé l'intrigue du roman: on fait face à un enfant de 4 ans qui ne parle pas mais qui comprend très bien ce qu'on pense de lui et qui décide de s'exprimer comme il peut. Et c'est difficile de rester insensible à sa frustration, à sa colère et à son incompréhension.

De plus, j'ai aimé la façon dont l'autrice dépeint les réactions des différents personnages même si parfois ces réactions sont assez tristes à voir. Mais elles paraissent justes, et c'est ça qui rend le roman émouvant.
Et puis, malgré tout, certaines personnes essaient d'aider le petit garçon. Ce sont souvent des échecs mais pas toujours et c'est touchant de voir leur tentatives, notamment celles d'une personne en particulier.

Et puis, à travers cette histoire, nous sommes plongés dans le poids des traditions iraniennes, grâce à différentes histoires de différents membres de la famille: les relations amoureuses, les relations entre les membres de la famille, les conséquences d'avoir un enfant "anormal", etc.

Pour conclure, j'ai adoré ce roman qui a su me touché avec une histoire ordinaire mais très bien racontée avec beaucoup d'émotions au sein d'un contexte culturel particulier.

mercredi 2 octobre 2019

Mille soleils splendides

Mille soleils splendides, Khaled Hosseini

Forcée d'épouser un homme de trente ans son aîné, exécrable islamiste aux allures de Barbe Bleue, Mariam subit la colère de son époux devant son incapacité à lui donner un fils. Après dix-huit ans de soumissions à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l'arrivée de Laila sous son propre foyer une petite voisine de 14 ans, que Rachid décide d'épouser en secondes noces.  Les années passent, longues comme des veillées funèbres. Massoud assassiné. Les Talibans installés. De rivales, Mariam et Laila deviennent alliées, soeurs de malheur face au despotisme des pères, des maris et de leur cortège de lois inhumaines. Dans la prison de leur exil intérieur, elles unissent leur courage pour tenter de fuir l'Afghanistan et sa folie meurtrière, et partir au Pakistan. Mais parviendront-elles jamais à quitter cette terre dévastée, et leur ville, Kaboul, où "les soleils splendides" du passé sont aujourd'hui noyés dans des bains de sang ?

Mon avis:

J'ai trouvé ce livre très émouvant, du fait de son contexte et de son histoire, même si je m'attendais à être plus émue. L'histoire de Mariam m'a surtout touchée, même si celle de Laila n'est pas sans intérêt non plus! Mais, ce qui me marque avec Mariam c'est de voir à quel point elle est restée humaine alors que la vie ne lui a jamais donné de cadeaux.

Le style de l'auteur m'a bien plu également. Sa plume est fluide et elle permet de traverser l'histoire facilement, sans se rendre compte que les pages défilent. Et surtout, ce que j'ai aimé c'est que c'est fait sans prétention, c'est assez simple mais efficace.

Et puis, même si cela reste, la plupart de temps, en fond, j'ai trouvé le contexte historique et politique intéressant. Je n'ai pas forcément compris en profondeur tous les évènements mais ils permettent de mieux comprendre la situation dans laquelle vivent les deux femmes.
Et aussi, ce qui peut sembler paradoxal, les éléments de culture et de vie nous garantit un dépaysement, certes pas réellement idyllique, mais intéressant.

Ce que j'ai aimé aussi c'est l'évolution de la relation entre Mariam et Laila. On la voit évoluée petit à petit, devenir de plus en plus forte et j'ai trouvé cela très émouvant!

Pour conclure, j'ai aimé ce livre car il raconte une histoire difficile mais touchante dans un style agréable et dans un contexte intéressant.

dimanche 29 septembre 2019

Le livre du dedans

Le livre du Dedans, Jalâloddîn Rûmî

Le Livre du Dedans, c'est-à-dire de l'intériorité la plus secrète, est le principal traité en prose du grand poète mystique Rûmî. En abordant des thèmes aussi divers que la nature de l'homme, la recherche mystique, la connaissance, l'amour, le mal ou la souffrance, son enseignement vise à accompagner celui qui s'interroge dans la découverte de sa pleine stature spirituelle, vers le sens profond des choses. Nourrie de méditation et de rêveries, la parole du Maître, enchâssant versets coraniques et propos du Prophète, fables et paraboles, éveille l'âme endormie du disciple.

Mon avis:

J'avais envie de découvrir un peu plus sur le soufisme suite à ma lecture de Soufi, mon amour d'Elif Shafak. Je suis donc ravie d'avoir lu ce livre: comme on peut s'y attendre, on retrouve beaucoup de similitudes avec d'autres textes religieux. On voit à quel point, malgré des tensions intenses, que les principales religions monothéistes présentent des points communs.

Ce que j'ai apprécié particulièrement dans ce livre, c'est que Rûmî nous parle d'éléments religieux et des conduits à tenir à travers des contes, avec des morales pour nous expliquer son point de vue avec une certaine logique: il n'impose pas, il démontre.

Et puis, ce que j'ai bien aimé aussi c'est que Rûmî prône une certaine tolérance. Certes, il parle de la colère de Dieu, etc. mais il n'est pas moralisateur mais plutôt compréhensif. Il expose ses principes de la religion mais aussi de la vie en général avec un regard plutôt bienveillant.

Par contre, c'est un livre pour lequel il faut rester assez concentré pour ne pas perdre le fil. J'ai heureusement choisi des moments calmes, parce que sinon, je n'aurais pas réussi à suivre quoi que ce soit.

Pour conclure, j'ai aimé ce livre qui parle de religion mais avec bienveillance et avec logique.

samedi 28 septembre 2019

Face au vent

 Face au vent, Jim Lynch

Dans la famille Johannssen, le grand-père dessine les voiliers, le père les construit, la mère, admiratrice d'Einstein, étudie leur trajectoire. Par tous les temps, le dimanche est synonyme de sortie en mer. Les deux frères, Bernard et Josh, s'entraînent avec passion, sous la bruyante houlette paternelle. Ruby, la cadette, écoute à peine. C'est inutile : elle semble commander au vent. Mais lorsqu'un jour elle décide d'abandonner une carrière de championne toute tracée, la famille se disloque et s'éparpille. Douze ans plus tard, une nouvelle course sera l'occasion de retrouvailles aussi attendues que risquées.

Mon avis:

J'ai bien apprécié ce livre qui fut un réel moment de détente. En effet, ce n'est pas un roman avec beaucoup d'actions et de rebondissements mais il reste passionnant parce qu'il nous entraine dans le monde des voiliers. L'aspect technique est très développé, parfois peut-être un peu trop par rapport à l'action, mais d'une certaine façon, ça nous grade en haleine.

Ce que j'ai beaucoup aimé, ce sont les personnages. J'ai été rapidement touché par eux, notamment le narrateur de l'histoire. Ils ont chacun des défauts qui leur sont assez préjudiciables mais de belles qualités. Cela les rend assez justes dans leur réaction, ce qui les rend assez humains. Mais aussi, cela leur donne également un côté excentriques: on voit rapidement qu'ils sont assez côté de la plaque mais j'ai bien aimé.

Et puis, ce qui est marquant dans ce livre c'est de voir comment l'espoir et la pression peut produire sur une famille. Chacun des éléments de la famille est affectée et va réagir en conséquence, parfois de façon un peu plus dramatique mais on voit à quel point c'est difficile de ne pas oublier ceux qu'on aime.

Pour conclure, j'ai apprécié ce roman assez lent dans son intrigue mais qui promet une immersion dans le monde de la voile en compagnie de personnages forts intéressants.

mercredi 25 septembre 2019

Une vie

Une vie, Simone Veil

Simone Veil accepte de se raconter à la première personne. Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée en France et à l'étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps. Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.

Mon avis: 

Ce livre de Simone Veil retrace énormément de choses qui ont façonné aujourd'hui notre société française, de façon assez simple et intelligente.
En effet, je pensais que ce livre ne retraçait que sa vie mais au final, on se détache rapidement de sa vie privée et on en apprend beaucoup plus sur sa vie politique. J'ai trouvé ça bien, parce que finalement, elle nous livre des points importants de sa vie privée mais plus pour les lier à sa carrière. J'ai apprécié parce que finalement, sa vie privée lui appartient.

Bien sûr, en parlant d'elle, elle a parlé de son adolescence et notamment sa déportation dans les camps de concentration avec les conséquences que cela a engendré. Cette partie est assez courte dans le roman mais elle est très émouvante!

Mais comme je l'ai dit, ce livre, parle plus de la vie publique de Simone Veil et ça j'ai adoré. Tout simplement, parce qu'elle nous parle de ses idées politiques, les convictions qu'elle a, et aussi ses combats et son parcours dans la politique française. C'est riche en évènements et même si je ne suis pas toujours complètement d'accord, j'ai trouvé ses réflexions assez abouties.

Et puis Simone Veil est quand même une personne extraordinaire et à travers ce livre, elle nous le confirme encore. C'est quelqu'un d'intelligent qui a préféré la paix à la vengeance: alors qu'elle a vécu des évènements de vie atroces, elle a combattu pour l'union de l'Europe et préfère ne pas voir l'Histoire se reproduire plutôt que de se venger. Un de ses plus grands combats a été l'Europe et je suis admirative de voir à quel point elle était prête à tendre la main pour cela.

Pour conclure, ce livre est une immersion dans la vie politique de Simone Veil qui nous livre ses pensées mais aussi quelques évènements de vie privée qui nous montre qu'elle fut une grande femme.

dimanche 22 septembre 2019

Mon désir le plus ardent

Mon désir le plus ardent, Pete Fromm

Maddy s'était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu'elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. A vingt ans, Maddy et Dalt s'embarquent dans une histoire d'amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l'heure et partent créer leur entreprise de rafting dans l'Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l'enfant qu'ils désirent de tout leur coeur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

Mon avis:

Ce roman a été une très bonne découverte malgré le fait que j'aime moyennement les romances. Et au début, cela ne commençait pas très bien puisque je n'ai pas réellement apprécié le style d'écriture. Pete Fromm écrit avec une plume assez terre à terre, parfois un peu trop je trouve.

Toutefois, cela reste une lecture forte en émotions! Ce livre parle d'une maladie (dont je ne donnerais pas le nom malgré sa présence dans le synopsis du grand format) qui a des conséquences assez désastreuses et envahissantes sur la qualité de vie des patients. Et j'ai trouvé que ce livre la décrivait plutôt bien, avec notamment son évolution.

Mais, ce qui m'a légèrement dérangé c'est que ce roman parle de la maladie mais, une fois le diagnostic tombé, on a une absence quasi totale du monde médical. Or, il existe des thérapies qu'elles soient médicamenteuses ou autres. Cela donne un aspect fatalité que j'ai moyennement aimé.

De plus, les personnages de ce roman sont assez agaçants, je trouve, mais malgré tout, j'ai réussi à m'attacher à eux. J'ai été très émue par leur façon de faire face à ce qu'ils traversent: leurs réactions m'ont paru justes et tout à fait réaliste, ce qui m'a touchée.

Pour conclure, malgré un style d'écriture que j'ai moyennement aimé, j'ai apprécié la façon dont l'auteur dépeint la maladie et les réactions des personnages face à cela.