samedi 22 juin 2019

Underground



20 mars 1995. Des disciples de la secte Aum lâchent du gaz sarin dans le métro de Tokyo.
Qu'est-ce qui fait qu'une telle folie survient dans le quotidien le plus banal ? Comment est-il possible d'être endoctriné au point de commettre un tel crime ? Regroupant les témoignages de blessés mais aussi de disciples de la secte, Haruki Murakami cherche à comprendre.
Victimes et coupables sont-il vraiment si différents que les seconds soient considérés comme le diable en personne ? Et si les fanatiques d'Aum n'étaient finalement que l'effrayant miroir de ce dont nous sommes tous capables ?

Mon avis:

Cet essai est très intéressant à lire malgré son ton assez froid. En effet, j'ai été captivée par ces témoignages de témoins et de victimes de cette attaque. Par leur récit, on se rend compte de l'horreur de la situation et de sa gravité! J'ai vraiment eu l'impression d'assister à des scènes apocalyptiques. C'était très impressionnant!

J'ai aussi été impressionnée par le ton de ce livre. Les japonais en parlent avec beaucoup de rationalisation et de sang-froid. Ils en parlent avec un certain détachement, ce qui tranche beaucoup avec ce qu'ils décrivent. La résilience des ces personnes est assez inhabituelle mais semble être une caractéristique de la société japonaise.

La partie sur la secte Aum est également très intéressante car elle donne matière à réfléchir. En effet, elle a soulevé chez moi beaucoup de réflexions sur notre rôle en tant que société dans la création de ce genre de secte, sur le fonctionnement même des sociétés mais aussi aux dysfonctionnements qu'elles engendrent.

Les personnes de la secte qui livrent leur témoignage sont assez perturbants. Ils m'ont fait un grand effet! Le raisonnement de ces personnes paraient très logiques, ils ne sont pas très différents d'une personne lambda et c'est juste effrayant de les voir parler. Contrairement à ce qu'on nous présente dans beaucoup de films, séries, livres, ce sont des personnes qui, effectivement, à un moment développe une pensée irrationnelle, mais c'est assez léger et elles peuvent passer complètement inaperçues. Ainsi, on peut se demander qu'est-ce qui les pousse dans ces sectes? Ça me fait froid dans le dos!

Pour conclure, j'ai trouvé ce livre très intéressant parce qu'il m'a beaucoup impressionné: par le ton employé par les personnes, les scènes décrites et la façon de penser des personnes de la secte.

mercredi 19 juin 2019

Ruin and Rising


Titre français: L'oiseau de feu

"Et je devins une lame."
MANIPULATION. PARJURE. TRAQUE.
Un royaume au bord du chaos.
Un tyran sur un trône d'ombre.
Une sainte sans pouvoirs.
Sans alliés. Sans armée.
Le combat final de la lumière contre les ténèbres.
AMOUR. LOYAUTÉ. DÉLIVRANCE.
Le salut de Ravka mérite-t-il tous les sacrifices ?
Seule l'Invocatrice de lumière en décidera.

Mon avis: 

Finalement, mon avis sur ce livre est assez cohérent avec le reste de la trilogie. J'ai beaucoup aimé encore une fois ma lecture. Déjà dans le tome précédent, on remarque une accélération au niveau du rythme mais là tout s'accélère encore plus, avec des rebondissements encore plus nombreux et surtout une fin difficilement prévisible selon moi jusqu'à l'affrontement final: plusieurs possibilités nous étaient offertes mais laquelle allait réellement se produire? En tout cas, je n'ai pas réussi à deviner comment Leigh Bardugo allait mettre en scène le dénouement final de cette intrigue.

D'ailleurs, j'ai été très agréablement surprise par ce final, qui m'a coupé le souffle! J'ai aimé la façon dont l'autrice a réussi à donner un dénouement plausible et très bien réfléchi à sa trilogie. J'ai trouvé que la clôture de cette histoire donnait matière à réfléchir et cela m'a plu.

Et puis, parce que le rythme devient plus rapide, l'issue de tout cela incertaine, et parce que l'intrigue devient plus complexe avec beaucoup de choses/ personnes qui peuvent venir tout chambouler. Si bien que j'ai eu pas mal de sueurs froides à cause de l'avenir incertain des personnages.

Une autre chose que j'ai beaucoup aimé dans cette histoire c'est que les personnages restent toujours aussi intéressants. Encore une fois, ils font face à des conflits intérieurs assez intenses entre leur morale, leur devoir, leurs sentiments, etc. Et les voir essayer de gérer tout ça, c'est intéressant.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce troisième tome encore plus haletant avec un final grandiose et des personnages toujours aussi intéressants.

dimanche 16 juin 2019

Le royaume immobile


Le tout-Paris des Merveilles bruisse d'une incroyable nouvelle : les prochaines élections du Parlement des Fées seront ouvertes à des représentants de la Terre. Griffont se voit, quant à lui, proposé d'être le représentant du Cercle Cyan. Il a, toutefois, bien d'autres chats (fussent-ils ailés) à fouetter. Son jeune ami François-Denis de Troisville lui a demandé d'être son témoin lors d'un duel face au redoutable Victor Dalmas, mage du Cercle Incarnat à la triste réputation. Mais celui-ci va mystérieusement disparaître, ravivant, s'il en était besoin, les tensions entre les Cyan et les Incarnat. Une fois de plus, Griffont et Isabel de Saint-Gil vont devoir mener l'enquête.

Mon avis:

J'attendais beaucoup de ce troisième et dernier tome en espérant qu'il soit aussi bien que les deux précédents! Et ça été le cas! Le mélange policier/ fantasy est toujours aussi savoureux, car Pierre Pevel maitrise très bien ces aspects et évite de tomber dans certains pièges: les éléments ne sont pas tirés par les cheveux, expliqués par des coups de baguette magique.

Le rythme de ce livre est agréable, car il y a beaucoup de rebondissements et de mystères. Très rapidement on prend goût à l'enquête qui est très intéressante. Mais le rythme n'est pas trop rapide non plus, on n'a le temps d'approfondir différents aspects de l'intrigue.

J'adore toujours les personnages de cette saga, toujours aussi attachants! Et surtout j'adore leurs multiples joutes verbales! Ils sont assez "qui aime bien châtie bien" et cela m'amuse toujours. Elles sont assez bien trouvées.

Et puis j'ai enfin lu la fin de cette magnifique trilogie... sauf que, ce n'est pas réellement une fin. En fait, cela donne la possibilité de continuer et de retrouver Griffont dans de nouvelles aventures. Je ne pense pas que cela va se passer mais c'est plutôt réconfortant comme fin.

Pour conclure, encore une très bon tome avec un rythme agréable, des personnages que j'adore et un mélange policier/fantasy très bien dosé.

samedi 15 juin 2019

Siege and Storm

Titre français: le Dragon de glace, Leigh Bardugo

"Je suis l’Invocatrice de lumière. Et je suis votre dernière chance."
DÉVOTION. REMORDS. MARTYR.
Un pays déchiré par la guerre civile.
Une jeune femme idolâtrée, rongée par ses propres pouvoirs.
Un corsaire flamboyant et mystérieux.
Un soldat renégat, en proie aux doutes.
Une menace grandissante. Un danger imminent.
RÉSISTANCE. POUVOIR. SACRIFICE.
Pour s’opposer au Darkling, Alina devra explorer ses propres ténèbres. Au risque d’y perdre sa lumière.

Mon avis:

Ce deuxième tome nous embarque dans un récit beaucoup plus intéressant. En effet, même si le premier tome avait une trame assez classique de la fantasy jeunesse d'après moi, ici on s'en éloigne avec une dimension politique qui prend de la place, donnant de l'intérêt à l'intrigue, la rendant plus compliquée.

Ce qui m'a aussi plu c'est que même si les tomes 2 sont souvent considérés comme des tomes de transition, dans ce cas-là je ne l'ai pas ressenti comme tel. Ce tome n'est pas passif mais est remplie de rebondissements qui font réellement avancer l'intrigue.
Même si parfois les dénouements me semblaient un peu trop rapides. Même si cela rythme le récit, c'est parfois frustrant ce petit goût d'inachevé.

J'ai aussi aimé le fait que les motivations de chaque personne sont plus clairs et plus précises. On commence à mieux comprendre les relations entre les uns et les autres. Et surtout les buts de chacun... ça rend les choses assez intéressantes!


J'ai beaucoup aimé les relations entre les personnages qui ne sont pas toujours très amicales! Et surtout ce que j'ai trouvé intéressant c'est la complexité de ces liens avec le personnage principal, Alina.

Pour conclure, deuxième tome excellent, plein de rebondissements, une intrigue plus complexe et des personnages intéressants avec des relations tumultueuses.

mercredi 12 juin 2019

Passé sous silence


Passé sous silence est le récit, en forme de conte historique, d'un événement réel de la seconde moitié du XXe siècle. Les dates, lieux, noms de personnes ont été effacés, mais les choses dites l'ont été et les faits sont authentiques : dans un moment décisif de notre histoire s'affrontent deux visions de l'honneur et du service de l'Etat. Entre la Terre du Sud et le Vieux Pays, une guerre d'indépendance s'éternise. Pour la finir, le Vieux Pays rappelle au pouvoir son chef le plus prestigieux. Une fois investi, le souverain n'agit pas comme on l'attendait. Contre ce pouvoir, un jeune officier mène une conjuration jusqu'à l'attentat. Sain et sauf, le chef de l'État accordera-t-il sa grâce ? Pour raconter ce moment singulier où un héros s'est retrouvé juge et partie,

Mon avis:

Ce livre trainait dans ma pile à lire depuis longtemps donc je ne pensais pas trop l'aimer et j'ai été au final agréablement surprise. Je me suis prise au jeu de ce "conte historique" même si cela ne m'a pas laissé une impression mémorable.

J'ai bien apprécié le fait que cela soit un récit historique, qui raconte des faits connus et qui se sont réellement passés mais en enlevant les repères géographiques et temporels! Cela donne un aspect "général" à l"histoire: on s'intéresse plus aux mécanismes qui ont conduit aux évènements qu'au faits eux-même. On pourrait placer cette trame au sein de plusieurs contextes géo-politiques: il ne s'applique pas qu'à un seul.

Mais d'un autre côté on comprend rapidement de qui et de quoi on parle (bon même avec le synospsis on peut avoir une idée). L'autrice, sans dire de qui on parle, donne assez de détails pour qu'on devine l'évènement en question.

J'ai trouvé ça passionnant d'avoir différents points de vue de personnes impliquées par les faits. J'ai adoré le fait qu'on voit les différentes versions de ce qui se passe mais ce n'est pas toujours simple de comprendre toutes leurs motivation.

Pour conclure, j'ai été agréablement surprise par ce livre par son format sans que cela soit un coup de cœur.

dimanche 9 juin 2019

Dragon Haven



Le parc naturel de Smokehill est le refuge des derniers représentants des légendaires dragons. C'est aussi là que vit Jake, le fils du directeur. À 15 ans, l'heure est venue pour lui de partir seul en excursion. Un rite de passage qui va se transformer en aventure initiatique. Lui qui vient de perdre, coup sur coup, sa mère et son chien, découvre une dragonne abattue par un braconnier. Et auprès d'elle, un dragonnet. Jake, malgré l'interdiction d'interférer avec l'espèce menacée, décide de le sauver. Mais le lien hors normes qui s'établit entre la créature et le garçon sera bientôt une menace pour toute la réserve..

Mon avis:

J'ai bien apprécié ma lecture même si j'ai été assez surprise par l'univers de ce livre. Je ne sais pas pourquoi mais je m'imaginais à de la fantasy médiéval. Alors que c'est un livre qui s'apparente plus à du contemporain où on se situe dans une réserve naturelle comme on en connait.

La thématique du livre est très intéressant! En effet, il aborde des problématiques actuelles et qui sont facilement transposables à notre réalité. Très rapidement, on est plongé dans une intrigue qui nous sensibilise à la préservation de la faune et de la flore. J'ai aimé le côté "scientifique" donné à tout cela mais j'ai trouvé que cela avait bien marqué sa cible.

Néanmoins, la fin du livre m'a gênée. Je n'étais pas très fan avec cette happy-end qui était trop forcé et surtout très peu possible. J'ai trouvé ça bizarre et très peu réaliste! C'est dommage parce que l'autrice aurait pu s'arrêter avant (cette fin n'apporte pas grand chose au récit) mais elle ne l'a pas fait.

Pour conclure, j'ai trouvé la problématique du livre intéressante, et l'univers sympathique quoi que surprenant pour moi mais la fin ne m'a pas plu.

samedi 8 juin 2019

Shadow and Bone



Orpheline, Alina ne peut compter que sur elle-même. Quand l'armée la recrute pour une expédition dans la Nappe d'ombre, un brouillard maléfique qui déchire le royaume, la jeune fille s'attend à y laisser sa peau... Les rares survivants des précédents raids racontent que des monstres s'y repaissent de chair humaine ! Seul Grisha, puissants magiciens, sont à même de lutter contre cette malédiction. Et si cette épreuve révélait aux yeux de tous la véritable nature d'Alina ?

Mon avis: 

Ce premier tome de cette trilogie semble prometteur même s'il ne semble pas très original comparé à d'autres séries de fantasy. En effet, la trame de l'intrigue reste assez classique pour de la fantasy avec une héroïne dont les talents restent à se développer qui doit sauver une bonne partie du monde. Néanmoins, au fur et à mesure, les tenants et aboutissants restent assez mystérieux, ce qui complexifie la trame.

Cette complexification est aussi due aux personnages qui ne sont pas faciles à cerner! On ne sait pas trop qui a de bonnes attentions, qui en a de moins bonnes, ce qui rend l'intrigue encore plus intéressante! Il est difficile de comprendre leur motivation mais malgré cela je les ai trouvé très attrayants!

Et puis l'univers... j'adore cet univers, qui me fait penser à l'époque des tsars russes avec quelque chose de froid mais avec de beaux palais! Même si encore une fois il n'est pas assez décrit pour moi, je prends plaisir à le découvrir.

Pour conclure, c'est un premier roman sympa qui est assez classique mais qui m'intrigue suffisamment pour que j'ai envie de continuer.

Swap Rendez-vous en terre inconnue session 2

Après une première session de ce swap, que j'ai beaucoup apprécié, j'ai décidé de renouveler l'expérience du swap "Rendez-vous en terre inconnue", organisé par Dea Blackbird sur Livraddict.

J'ai opté pour l'option Valise cabine qui devait contenir
  • Un livre
  • Une carte
  • Un marque-page
  • Une surprise et/ou une gourmandise
J'ai réalisé ce swap avec Frou64 qui m'a concocté un petit colis très british!
La destination qu'elle a choisie est le Royaume Uni, car elle voulait me faire découvrir une destination où elle a été réellement, ce qui est plutôt une bonne idée!

J'ai donc reçu un superbe marque-page. J'adore les couleurs et les dessins tout comme le petit pompon. 
Pour le livre, elle m'a offert Lettres à Stella de Iona Grey. J'aime beaucoup ce genre de livre avec des histoires présente et passée qui se rejoignent donc j'ai hâte de le commencer. 
Comme surprise, j'ai eu le droit à un autre livre (La malédiction d'Oxford d'Anne A. McDonald)! Donc je suis ravie, surtout que c'est un livre qui me tentait bien.










Et elle m'a aussi glissé dans le colis un petit bus rouge anglais qui contient du thé, du Earl Grey qui est un de mes thés préférés.










Voici donc le super colis dans son ensemble

Un merci à Dea Blackbird pour l'organisation de ce swap ainsi qu'à Frou64 pour ce chouette colis qui promet de belles découvertes!

mercredi 5 juin 2019

Etiquette et espionnage


Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres plutôt qu'apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi l’inscrit-elle au Pensionnat de Mlle Géraldine qui s’attache au perfectionnement des jeunes dames de qualité. Très vite, Sophronia comprend que cette école ne correspond pas exactement à l’idée que sa mère s’en faisait. Certes, les jeunes filles y apprennent l'art de la danse, celui de se vêtir et l'étiquette, mais elles font aussi l’apprentissage de la diversion, de l'espionnage et de l’acte de donner la mort – tout cela de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. C’est une chose d’apprendre à faire une révérence comme il faut, c’en est une autre d’apprendre à la faire en lançant un couteau…

Mon avis:

Je sors de mes sentiers battus avec ce livre mais j'étais assez curieuse justement de voir ce que ce livre allait donner et finalement j'en ressors avec un avis plutôt positif!
En effet, l'univers est assez éloigné de ce que je lis d'habitude. J'aime beaucoup les univers steampunk mais je suis beaucoup moins à l'aise avec les loups-garous, vampires et compagnie. Mais finalement je n'ai pas trouvé l'expérience désagréable!

Cet univers cache également une histoire jeunesse très distrayante. Dès le début, on est plongé dans un récit où les actions arrivent très rapidement. Il y en a durant tout le long du roman avec des alternances dans le rythme entre des moments intenses avec des moments plus calmes.

En plus de son rythme effréné, j'ai bien aimé ce roman pour ces touches d'humour! Plusieurs fois l'auteur nous présente des situations assez ridicules ou des joutes verbales amusantes. C'est assez discret pour que cela ne devienne pas trop lourd mais que cela reste amusant.

Les personnages font assez enfantins donc parfois sont un peu insupportables et caricaturaux mais je les ai quand même bien aimés parce qu'au fond ils sont plein d'innocence et agissent comme des enfants (ce qu'ils sont). Et surtout, ils sont assez différents les uns des autres ce qui les rend intéressant.

Pour conclure, je continuerais la série parce que j'ai passé un moment divertissant avec cette petite aventure jeunesse dans un univers assez inhabituel pour moi. 

mardi 4 juin 2019

Derrière la porte


Angleterre, 1922. La guerre a laissé un monde sans hommes. Frances, vingt-six ans, promise à un avenir de vieille fille revêche, habite une grande maison dans une banlieue paisible de Londres avec sa mère. Pour payer leurs dettes, elles doivent sous-louer un étage. L'arrivée de Lilian et de Leonard Barber, tout juste mariés, va bousculer leurs habitudes mais aussi leur sens des convenances. Frances découvre, inquiète et fascinée, le mode de vie des nouveaux arrivants : rires, éclats de voix, musique du gramophone fusent à tous les étages. Une relation inattendue entre Frances et Lilian va bouleverser l'harmonie qui régnait dans la maison. Dans les bras de Lil, Frances découvre des plaisirs qu'elle croyait interdits, et les deux jeunes femmes songent bientôt à tout quitter pour vivre ensemble. Mais lorsque Lil découvre qu'elle est enceinte...

Mon avis:

Ce livre m'a rapidement plu même si j'étais moins enthousiaste à la fin de ce roman. J'ai trouvé le sujet du livre très intéressant: j'ai bien aimé la confrontation qui existe entre les mœurs encore assez conservatives de l'époque et la libération lente de la société et notamment celle des femmes.

La première partie du roman était très sympathique selon moi mais au fur et à mesure le rythme s'essouffle et j'ai trouvé que le récit devenait de plus en plus long. Si bien que le dernier tiers m'a paru assez ennuyant. Cela tournait un peu en rond et je pense qu'avec quelques pages en moins, l'histoire garderait un peu de son dynamisme.

Ensuite, ce qui m'a aussi légèrement dérangé ce sont les personnages. J'ai éprouvé pas mal de malaise face au couple Lilian/ Léonard, qui était assez mauvais et pouvait être cruel. Je n'aime pas du tout les sortes de plaisanteries blessantes qu'ils pouvaient dire. De plus, Lilian m'a paru parfois injuste vis à vis d'autres personnes.

Pour conclure, j'ai bien aimé ce livre du fait de sa thématique intéressante mais mon intérêt s'est essoufflée avec un rythme qui ralentit et des personnages assez détestables.