vendredi 7 juillet 2017

Mes contes de Perrault


Il était une fois une petite paysanne nommée Soukaïna. Elle était si belle que les oiseaux et les animaux de la forêt accouraient à son passage. Sa grand-mère était souffrante alors elle s'enveloppa d'une burqa rouge pour lui porter des crêpes et un pot de gelée royale...
Pour notre plus grand plaisir, Tahar Ben Jelloun réinvente les contes de Perrault en leur insufflant un parfum de Mille et Une nuits.
"J'ai pris la liberté d'orientaliser ces contes, c'est-à-dire d'y mêler des épices et des couleurs issues d'autres pays, d'autres imaginaires" (Tahar Ben Jelloun)
Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce roman! J'ai trouvé son côté oriental vraiment très sympathique! On voyage vers l'Afrique du nord et j'ai adoré. Durant toute ma lecture j'ai été transporté dans un univers oriental, qui nous donne le goût du voyage et de l'aventure. Il fait chaud, il fait beau, ça sent les épices! C'est juste fantastique!

Ce que j'ai aussi beaucoup aimé dans ce livre c'est que Tahar Ben Jelloun nous fait voyager vers l'Orient mais aussi dans le temps. En effet, il parle à travers ses contes de sujets plutôt actuels. On retrouve la problématique de la mondialisation, il parle du handicap, il parle du droit des femmes et encore de plein d'autres sujets qui sont des thématiques de nos sociétés contemporaines. J'ai trouvé ça fantastique car il nous montre que les contes sont intemporels et que nous pouvons toujours retenir les leçons présentés dans ces histoires merveilleuses. Malgré le côté merveilleux et imaginaires des contes, on se retrouve dans un ancrage de réalité grâce à des morales sur nos sociétés et sur nos mœurs.

L'autre sujet abordé dans ce livre et que j'ai beaucoup apprécié c'est la question de la religion. Bien sûr, comme Tahar Ben Jelloun a orientalisé nos contes occidentaux, il a inséré la religion musulmane dans ses récits et j'ai trouvé ça fantastique. Il montre cette religion sous un beau jour, ce qui change radicalement de ce qu'on peut voir dans certains livres ou séries.

Pour conclure, j'ai bien voyagé grâce à ces contes orientaux mais ils m'ont également passionné par leur allusions à des sujets actuels.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire