samedi 8 juillet 2017

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur


Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur est un recueil de neuf nouvelles, écrites par Maurice Leblanc, qui constituent les premières aventures d'Arsène Lupin.
Vif, audacieux, impertinent, rossant sans arrêt le commissaire (qui ici, en l'occurrence, s'appelle l'inspecteur Ganimard), traînant les cœurs après lui et mettant les rieurs de son côté, se moquant des situations acquises, ridiculisant les bourgeois, portant secours aux faibles, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur est un Robin des Bois, de la " Belle Époque".
Un Robin des Bois bien français : il ne se prend pas trop au sérieux, ses armes les plus meurtrières sont les traits d'esprit ; ce n'est pas un aristocrate qui vit comme un anarchiste mais un anarchiste qui vit comme un aristocrate.

Mon avis:

Ce roman n'est pas un récit mais plutôt plusieurs petites aventures qui ont bien des liens entre elles et une suite logique mais finalement elles peuvent se lire indépendamment sans qu'on soit perdu. En fait, j'ai eu l'impression qu'il s'agit de petites histoires permettant de présenter aux lecteurs le personnage si extraordinaire d'Arsène Lupin.

J'ai d'ailleurs bien apprécié ce personnage qui semble être très doué pour les acrobaties et les déguisements. Il a toujours un tour dans son sac et réalise des coups de maitre improbables mais avec une légèreté et une insouciance à tout épreuve. 

J'ai beaucoup apprécié ce roman car je me suis beaucoup amusée pendant ma lecture. Je n'ai pas joué à l'apprenti détective en essayant de chercher qui est Arsène Lupin, quel coup allait-il prévoir, etc. Je n'ai non plus pas voulu trouver par moi-même le fin mot de l'histoire, j'ai plutôt décidée de me laisser complètement porter par le récit et la plume de Maurice Leblanc si bien que j'ai passé un agréable moment.

Malgré cela, au fur et à mesure, je trouve qu'on tombe de moins en moins dans le panneau. On est de moins en moins surpris par les procédés d'Arsène Lupin, qui finalement suivent souvent la même trajectoire. Après, cela ne m'a pas dérangé plus que ça, j'ai pris plus de plaisir à voir les personnages jouer au chat et à la souris qu'à deviner le dénouement de l'enquête.

Pour conclure, j'ai trouvé cette lecture très amusante notamment par le personnage d'Arsène Lupin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire