jeudi 1 juin 2017

Thé vert et arsenic


Comme chaque année dans la Cité interdite, le Fils du Ciel attend la livraison de son thé personnel. Mais en cette année 670, il charge le juge Ti de superviser la récolte. Une série d'empoisonnements survient tout près des plantations, et le juge comprend alors les vraies raisons de sa venue. Il va devoir redoubler d'inventivité pour apprendre à discerner, de tasse en tasse, le thé vert du poison.

Mon avis:

 Au départ j'ai été assez emballée par le côté historique de ce livre. En effet, j'ai trouvé qu'il était très intéressant de voir la culture chinoise et notamment toutes les traditions et les rites qui tournent autour du thé. Il s'agit d'un véritable protocole précis et un énorme engouement entoure cette tradition ancestrale.

Mais très vite, j'ai commencé à me lasser. En effet, passer le premier intérêt pour le côté culturel, très vite j'ai trouvé que ça tournait en rond! On a même l'impression que le thé sert de prétexte pour combler le trou que forme l'enquête. Finalement cette dernière passe au deuxième plan et je me suis demandée l'intérêt d'avoir commencer une enquête finalement.

Pour finir, j'ai aussi été peiné dans ma lecture par le style employé par l'auteur. J'ai trouvé l'écriture assez distante, froide sans vraiment d'émotions. De plus, j'ai l'impression que c'est très alambiqué et que beaucoup de tournures ont un aspect superficiels. Si bien que je devais vraiment resté concentré pour éviter de me perdre dans la narration et je n'ai pas réussi à véritablement plonger dans le récit.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le côté historique mais finalement j'ai trouvé que cela prenait le dessus sur l'aspect policier. De plus, le style assez difficile n'a pas permis mon immersion dans la narration.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire