dimanche 25 juin 2017

Réparer les vivants

 "Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps." Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

Mon avis:

 Au départ, j'ai été assez troublée par le style d'écriture particulier de l'auteur. On retrouve énormément de verbes avec peu de sujets et beaucoup de virgule, ce qui confère au récit un rythme très soutenu dès le début. Au début, c'était un peu difficile de s'habituer à ce style mais une fois habituée, ma lecture fut beaucoup plus facile. De plus, ce style assez particulier cadre parfaitement avec la thématique du livre, puisqu'il raconte le parcours d'une transplantation d'organes, ce qui doit se faire très rapidement. 

J'ai trouvé que cette histoire est très forte émotionnellement, et en tant que lecteur, ce n'est pas forcément facile. Malgré le caractère urgent, on ne considère pas Simon comme un corps mais comme une personne. On ressent très bien la douleur des parents, de l'entourage, leur détresse donc ce n'est pas facile de rester insensible à tout cela! 

Je pense que c'est un roman qui m'a touché également parce que le contexte fait que je n'ai pas pu prendre beaucoup de recul concernant cette histoire. Heureusement, je n'ai pas vécu d'histoires semblables mais du fait de ma formation et de la région dans laquelle j'étais pendant ma lecture, j'avais une énorme impression de familiarité. Je me suis posée pas mal de questions concernant l'impact qu'un récit peut avoir sur le lecteur. 

J'ai trouvé que ce récit est très passionnant à cause des sujets qu'ils soulèvent: la mort cérébrale, le don d'organe, la greffe, etc. J'ai trouvé que ces sujets sont très bien abordés dans ce livre et a fait écho à des cours que j'ai peu avoir sur l'éthique en santé.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le sujet que je trouve très délicat et qui apporte beaucoup de réflexions. C'est également un roman qui m'a beaucoup émue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire