samedi 24 juin 2017

Les quatre vie du saule


En Chine, le saule pleureur symbolise la mort et la renaissance. Faut-il croire qu'une branche de saule puisse devenir une femme condamnée à poursuivre l'amour de siècle en siècle ?
En quatre périodes qui sont autant de Chine différentes, Shan Sa conte l'épopée de ces âmes errantes. D'un Pékin bruissant dans les songes et la poussière aux silences de la Cité interdite, de l'ère des courtisanes vêtues de soie à la Révolution culturelle, des steppes où galopent les Tartares aux rizières qu'arrose le sang des gardes rouges, Shan Sa met en scène la passion : deux êtres qui se cherchent et se perdent. Tout les sépare. Toutes les tragédies d'un peuple ancien. Dans ce tumulte, il faudrait un miracle pour les réunir...
Roman d'amour ? Oui. Mais ce roman lyrique est aussi une traversée de la Chine éternelle. On y croise fantômes et guerriers. Femmes aux pieds bandés. Hommes qui chassent le faucon à l'épaule. Procès politiques et banderoles qui brûlent. Pagodes oubliées dans une forêt de gratte-ciel.
C'est une fable qui a parfois le goût du thé amer.

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé les romans de Shan Sa mais celui-là m'a nettement moins convaincu. Ce roman est à nouveau plein de poésie mais je n'ai pas trouvé que la plume de l'auteur était aussi poétique que dans d'autres œuvres. J'avais l'impression qu'elle était plus éloignée de son récit, qu'elle prend plus de distance.

Les histoires sont pleines de sagesse, elles sont plutôt belles et j'ai trouvé qu'à travers l'amertume des histoires, on retrouve une certaine sérénité dans le récit.
De plus, j'ai beaucoup aimé le fait qu'on traverse les siècles dans l'Empire chinois. On fait de grands bonds dans l'Histoire et c'est plutôt sympathique d'avoir comme ça un léger aperçu de grandes époques qui ont marqué la culture chinoise. On en apprend également plus sur les mœurs, les coutumes de chacune des époques.

Mais j'ai retrouvé certains points négatifs. En effet, malgré quelques références aux récits précédents, je n'ai pas trouvé trop de liens entre les différentes histoires et j'ai eu du mal à comprendre ce qui lie ces différents destins.
Et puis, alors la fin, je n'ai rien compris du tout... Malheureusement j'ai trouvé ça beaucoup trop implicite pour moi, beaucoup trop flou et cela m'a assez frustrée parce que je n'avais pas de fin, de chute à cette histoire.

Pour conclure, malgré une belle leçon dans ce roman et une traversée des siècles intéressante, certaines incompréhensions ont malheureusement altéré ma lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire