dimanche 18 juin 2017

Hiver Arctique


Comment peut-on poignarder un enfant ? Au coeur de l'hiver arctique, en Islande, un garçon d'origine thaïlandaise a été retrouvé assassiné. Il avait douze ans. Crime raciste ? Le commissaire Erlendur mène l'enquête, s'acharne et s'embourbe. Il ne comprend plus ce peuple dur et égoïste qui s'obstine à survivre dans une nature hostile. l'absurdité du mal ordinaire lui échappe...

Mon avis:

Cette enquête d'Erlendur Sveinsson n'est pas celle que j'ai préféré mais finalement j'ai été assez perplexe par la nature de l'enquête, ce qui m'a passionné. En effet, ce roman montre très bien l'absurdité de tuer un enfant! C'est quelque chose d'assez incompréhensible car souvent, l'enfant représente l’innocence, alors pourquoi tuer un enfant?! C'est ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, car l'auteur a vraiment bien su décrire l'absurdité d'un tel meurtre.

Mais malheureusement cela tourne assez rapidement en rond. Après, c'est plutôt logique vu le sentiment qu'on a vis à vis du meurtre. En effet, comment trouver des ennemis, des motifs, face à un cadavre d'enfant poignardé? Mais c'est quand même assez frustrant parce qu'on ne sait pas où tout cela nous mène, on revient toujours à la case départ et on passe de piste en piste sans avoir plus de résultats.

La fin a aussi été un peu décevante à mon avis. Le fin mot de l'histoire est fidèle à tout le livre mais bon j'aurais aimé quelque chose d'un peu plus... explosif ou un peu plus rebondissante! Mais au moins cette fin a le mérite de rester complètement réaliste et n'est pas tirée par les cheveux.

En dehors de cette enquête, on retrouve d'autres enquêtes qui se mêlent avec la première. Au départ c'est un peu perturbant de se trouver plonger dans ce nœud de mystères mais ensuite on avait envie d'en savoir plus... peut-être est-ce un préambule d'une prochaine enquête?

Pour conclure, j'ai bien aimé la façon dont est présenté l'enquête même si on tourne un peu en rond.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire