mardi 11 avril 2017

La voix


Tuer un père Noël, il n´y a qu´un Islandais pour oser imaginer ça ! Le commissaire Erlendur, qui déteste les fêtes de fin d´année, doit enquêter sur un père Noël assassiné dans un hôtel de luxe juste avant un goûter d´enfants. Sale boulot pour le commissaire, dont la fille essaye de ne pas replonger dans la drogue. La victime était portier et occupait une petite chambre dans les sous-sols depuis vingt ans. Son licenciement lui avait été signifié la veille. Le commissaire prend ses quartiers d´hiver pour une enquête qui va faire remonter à la surface de vieux démons.

Mon avis:

Ça été super de retrouver à nouveau un vrai cadavre. Dans les tomes précédents, on avait des squelettes de personnes mortes depuis un certain temps donc là avoir une mort qui ne date que de quelques heures, c'était presque comme si c'était une nouveauté dans la série Erlendur.

Comme d'habitude l'auteur a utilisé sa recette magique qui donne au récit son rythme et son intérêt. Comme à chaque fois, les chapitres narrent deux histoires assez tragiques sans qu'on sache trop comment les relier jusqu'à ce que cela fonctionne et qu'on comprenne tout à la fin du roman, lors de dénouement de l'enquête.

L'auteur arrive également à nous tenir en haleine. La situation est assez consternante et on ne comprend pas le motif du meurtre. On tourne beaucoup en rond mais les pistes de la police sont nombreuses et on ne s'ennuie pas! Le dénouement est assez surprenant même si j'avoue que c'est un peu banal je trouve. Mais il s'est passé tellement de choses en si peu de temps, que ça en devient extraordinaire.

Pour conclure, j'ai bien aimé ce livre malgré son côté sordide. J'ai été très contente de voir un cadavre cette fois-ci et non pas un squelette.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire