jeudi 20 avril 2017

Je t'ai donné mon coeur


Natalie Raines, célèbre comédienne des théâtres de Broadway, est assassinée après avoir découvert accidentellement l’identité du meurtrier d’une amie de jeunesse. Elle était en instance de divorce de Gregg Aldrich, un agent théâtral sur qui se portent tous les soupçons. Deux ans plus tard, un malfrat déclare à la police qu’Aldrich lui avait commandité le crime de Natalie et qu’il avait refusé. Se fondant sur ce témoignage, un Grand Jury fait comparaître Aldrich pour un procès qui s’annonce retentissant. Le procureur général charge de l’affaire Emily Wallace, son assistante, en la prévenant que sa vie personnelle risque d’être exposée, notamment le fait qu’elle ait subi une transplantation cardiaque. Au cours du procès, Emily ressent des sentiments qui défient la raison et dont elle ne réussira pas à se défaire, même après la condamnation d’Aldrich. Ce qu’elle ignore, c’est que sa propre vie est maintenant menacée…

Mon avis:

J'ai bien aimé cette histoire mais sans plus réellement. J'ai été un peu surprise parce que le roman est tourné uniquement autour du procès et de la plaidoirie des deux instances. Je pensais qu'on verrait un peu plus l'enquête policière mais pas du tout. On en entend parler à travers le procès mais c'est loin d'être un moment central du livre. Après voir le procès a été quelque chose d'intéressant puisque généralement ce n'est pas cet aspect-là qui est au centre des romans policiers.

L'histoire faisait "très américaine", ce qui n'est pas très surprenant puisque cela se passe aux Etats-Unis mais il est vrai qu'inconsciemment je ne peux m'empêcher de grimacer quand cette histoire typiquement américaine parce qu'encore une fois on retrouve le même cliché de policier borné et peu scrupuleux. Mais le personnage principal est le procureur qui ne se borne pas à suivre bêtement les instructions qu'on lui donne et réfléchit et c'est là tout l'intérêt du livre! L'histoire n'est pas très originale en elle-même mais, à travers le regard d'Emily, on est dans le doute constamment, ce qui rend le récit très attrayant et attractif. On est vite pris par la narration, qui devient de plus en plus addictive.

Néanmoins, certaines parties de l'histoire sont vraiment prévisibles. C'est un peu dommage parce que l'auteur nous fait passer ces événements comme le scoop du siècle alors qu'on était déjà persuadé depuis plusieurs chapitres de ce fait.
Par exemple, l'auteur insiste énormément sur l'élément qui constitue l'évènement final comme si c'était la révélation du siècle alors que cela faisait plusieurs centaines de pages que je m'en doutais. Et cela m'a surpris, parce qu'on a l'impression que ça tombe du ciel alors que non.

Pour conclure, j'ai bien aimé ce livre même si ce n'était pas forcément à quoi ce que je m'attendais et malgré certains parties un peu prévisibles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire