jeudi 13 avril 2017

Clandestin


Il n'y a pas que les enquêtes de police qui soient "clandestines" dans ce roman de James Ellroy. Il y a aussi les ambitions, les liaisons amoureuses et sexuelles, les pulsions, les violences, les vies anodines, les morts atroces, les rédemptions. Elles mèneront l'agent de police Freddy Underhill sur la piste d'un tueur de femmes pendant "les dernières années de sa jeunesse".

Mon avis:

J'ai un avis assez mitigé sur ce livre. J'avais eu des avis plutôt positifs sur ce livre et je m'attendais à un bon policier mais justement je n'ai pas forcément vu le côté policier. On parle surtout de la vie du policier mais pas forcément d'une enquête.

Ce que je n'ai pas du tout apprécié c'est l'atmosphère brutale et égoïste. C'est une histoire qui se passe aux États-Unis et on se retrouve dans une atmosphère de gros bras où la fin justifie les moyens et je trouve ça détestable. Ce côté m'a beaucoup dérangé parce que j'étais mal à l'aise: en tant que lecteur on ne peut s'empêcher de penser que ce n'est pas correct. C'est comme si on était un spectateur muet d'une scène que nous n'aimerions pas voir.

Ainsi, pendant les trois quarts du livre, le livre ne m'a pas franchement plu mais heureusement, j'ai beaucoup apprécié le dernier quart puisque toutes les pièces du puzzle s'assemblent grâce à des preuves, de la déduction et non plus grâce à la violence. Enfin, on fait le lien avec tout ce qui a été dit avant.

Pour conclure, j'ai eu du mal avec la violence de ce livre mais le dénouement est assez haletant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire