mercredi 19 avril 2017

Aeternia, la marche du prophète


Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.

Mon avis:

J'ai aimé pas mal d'éléments de ce livre même si ce fut une lecture en demi-teinte. Pourtant le contexte avait tout pour me plaire! C'est un livre, où la religion est un élément central du récit. Il est notamment question de culte mêlé au pouvoir et aux manigances de croyances dont fait preuve les différentes instances. J'ai trouvé cet aspect-là vraiment intéressant! Cela nous amène à plein de réflexions sur ce qu'est la religion et sur l'influence énorme qu'elle peut avoir dans une société. Je me suis aussi beaucoup posé de questions concernant le danger de la religion.

J'ai aussi aimé la morale de ce livre, qui est pour moi, de ne pas se fier aux apparences. On va de "surprise" en "surprise" même. On est tout le temps dans la méfiance et on est en quête de vérité, ce qui rend le récit assez haletant. Dès le début, on ne sais pas vers quel saint se vouer et on se sent pris entre différents pouvoirs sans savoir à qui faire confiance.

Mais malgré cela, j'ai eu l'impression d'être passé à côté de l'histoire. En effet, je crois que mon plus grand regret c'est que l'auteur ne nous offre pas tellement de descriptions sur le monde dans lequel nous évoluons. Finalement nous ne connaissons pas vraiment l'univers et c'est assez frustrant parce que nous ne sommes pas immergés complètement dans l'histoire.

De plus, l'histoire ne m'a pas complètement prise! Je ne l'ai pas trouvé très haletante notamment parce que la révélation finale était finalement à moitié attendue. C'est dommage parce que sans ce suspense, finalement, l'histoire est beaucoup moins passionnante... heureusement qu'il y a la question de la religion!

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé les réflexions que ce livre nous offre sur l'aspect politique de la religion mais je n'ai pas réussi à rentrer complètement dans l'univers notamment à cause du manque de descriptions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire