jeudi 23 février 2017

La sélection, tome 1


35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !
Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?

Mon avis:

J'ai longuement hésité à lire ce livre mais lorsque j'ai appris que c'était de la dystopie, j'ai décidé de me lancer dans ce premier tome! Malheureusement, ce fut loin d'être un coup de cœur pour ma part. Le début était assez attrayant et m'a beaucoup intéressé notamment avec le système de castes qui régit cette société. Mais c'est tout ce que j'ai vu de la dystopie! Finalement, je n'ai pas retrouvé de dénonciation, de "grain de sable" qui ferait dysfonctionner le rouage de cette société et cela m'a beaucoup déçue. Finalement, dans ce premier tome, je trouve que rien ne critique cette société. Au contraire, tout le monde fonctionne dans le système et ne le remet pas en doute, ce qui est dommage...

De plus, l'histoire ne m'a pas tellement plu, ce qui est assez logique. En effet, l'histoire ne m'attirait pas tellement mais c'est plus le côté dystopique qui avait égaillé ma curiosité. J'ai trouvé que c'était une histoire assez superficielle, où tout est basé sur le physique, l'apparence, les robes, les décors, etc. sans qu'il y ait de critiques concernant notre obsession pour l'apparence extérieure des choses, des personnes et des objets. Rajouté à cela, je n'ai pas du tout été surprise par la tournure des évènements... Tout était assez prévisible pour moi et à j'avais l'impression d'avoir trois longueurs d'avance sur les personnages ce qui était un peu frustrant.... Finalement l'histoire ne se démarquait pas de ce qu'on peut lire ou voir. Pour moi, elle était assez superficielle mais aussi bourrée de clichés, de recettes miracles, qui supprime tout surprise!

Mais, je dois avouer que le style d'écriture est très entrainant et ce roman se lit assez facilement. On rentre vite dans l'histoire et étonnamment, les personnages sont attachants et je me sentais concernée par leur sort. Mon seul plaisir dans cette lecture était de voir évoluer les personnages même si j'avais la mauvaise impression que leurs actions et pensées étaient facilement prévisibles...

Pour conclure, ce ne fut pas pour moi une très bonne lecture par son caractère superficiel et sans surprise même si le style de l'auteur et les personnages m'ont plu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire