lundi 9 janvier 2017

L'enfant allemand


La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l'inspecteur qu'elle vient d'épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n'importe où, qu'il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l'exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu'elle entreprend des recherches sur cette mère qu'elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n'a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d'un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d'une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d'histoire à la retraite. L'homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné... Dans ce cinquième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec une virtuosité plus grande que jamais l'histoire de son héroïne et celle d'une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu'Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.

Mon avis:

C'est le premier roman de Camilla Läckberg que j'ai lu et j'avoue que cette lecture donne envie de continuer dans cette lancée. Mais malheureusement je n'aurais pas du commencer avec le quatrième ou le cinquième tome de la série parce qu'il est clair que les personnages principaux ont une histoire et on le ressent par des petits phrases qui soulignent ce passé. J'ai été frustrée de ne pas savoir exactement ce qui se passe mais je compte me rattraper bientôt en lisant les tomes précédents.

J'ai aussi un petit point négatif qui est qu'il y a beaucoup trop de personnages à mon avis! J'ai été perdue au milieu de toutes ces personnes et il m'a fallu un certain temps pour m'y retrouver. C'est sûrement à cause du fait de ne pas avoir lu les tomes précédents mais c'était assez compliqué de s'y retrouver au départ.

J'ai aussi trouvé que certains pans du récit étaient devinables mais j'ai eu la bonne surprise de voir que même si j'avais deviné un bout de l'histoire, cela ne restait qu'un bout et que j'ai été surprise par d'autres aspects de l'histoire, qui compte beaucoup de rebondissements finalement.

Après j'ai adoré l'histoire en elle-même puisqu'elle mêle présent et passé. Et ce n'est pas n'importe quel passé: il s'agit de la Seconde Guerre Mondiale, une des époques qui me fascinent le plus. On est plongé dans une double narration qui mêle enquête policière et histoire de guerre donc j'ai beaucoup apprécié cet aspect.

De plus, l'enquête policière est vraiment intrigante et on ne sait pas sur quel pied danser finalement puisque dès qu'on semble tenir un fil de l'histoire, on se retrouve avec une pelote bien emmêlée et qu'on a beau tirer dessus, on ne la démêle pas si facilement.

Pour conclure, je pense que j'aurais dû commencer par la première enquête de la série pour mieux comprendre celle-ci mais je l'ai beaucoup aimé par son contexte historique et la tournure de l'enquête qui est pleine de rebondissements.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire