mercredi 21 décembre 2016

Plume fantôme


Nègre littéraire, Jenni écrit les autobiographies de ses clients, satisfaite par ce travail de l'ombre qui l'empêche de se confronter à ses propres blessures. Lorsqu'elle rencontre Klara, survivante d'un camp d'internement à Java durant la Seconde Guerre mondiale, l'écriture de ses mémoires prend l'allure d'un échange, et les deux femmes s'aident mutuellement à trouver l'apaisement.

Mon avis:

C'est pour moi une lecture partagée entre deux sentiments contradictoires. J'ai surtout beaucoup aimé l'histoire qui se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale. C'était assez intéressant d'avoir un "témoignage" de cette époque, surtout qu'il ne s'agissait pas d'une histoire se passant en Europe comme la plupart des histoires se passant à cette époque. Pour une fois, on parle des japonais et de leurs camps d'internement.

Mais malheureusement, la plume de l'auteur ne m'a pas forcément plu. J'ai trouvé que c'était une lecture assez légère malgré l'histoire racontée. On aborde l'histoire des camps d'internement d'une telle façon que ça n'a pas l'air si "dramatique" que ça. On raconte des choses en les faisant passer pour des évènement horribles mais en lisant ce livre j'avais l'impression que les évènements sombres étaient malgré tout pas abordés.

De plus, je trouve qu'on retrouve des clichés dans la vie des protagonistes. En effet, leurs actions et leurs sentiments sont assez prévisibles. Beaucoup des actions étaient facilement devinables et attendus. Je n'ai pas eu de grande surprise pendant cette lecture, ce qui est dommage.

Pour conclure, j'ai trouvé le sujet intéressant mais j'aurais aimé un développement qui semble plus réel et moins sentimental.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire