mardi 20 décembre 2016

La cuisinière


Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s'intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu'on l'observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu'elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l'envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté...

Mon avis:

J'ai été très surprise d'apprendre que cette histoire est inspirée d'une histoire vraie, celle de Mary Typhoïde, premier cas recensé de porteuse saine de la typhoïde. J'ai trouvé que ce fond historique était très intéressant et j'ai pu remarqué que l'auteur respectait bien les faits qui nous sont rapportés aujourd'hui.

J'ai aussi trouvé que l'histoire était très émouvante. On arrivait bien à comprendre ce que le personnage principal et les autres pouvaient ressentir et cela rendait la lecture vivante.
Grâce à cela, on était néanmoins pris dans un dilemme assez désagréable mais très intéressant concernant le sort de Mary Mallon. D'un côté, on comprend les raisons des autorités sanitaires car Mary représente un danger mais on comprend aussi que celle-ci ne souhaite pas mise en quarantaine alors qu'elle n'est même pas malade! Tout cela nous pousse à réfléchir sur le dilemme liberté individuel et protection de la population.

Mais malheureusement, j'ai trouvé que l'histoire trainait un peu en longueur et il m'arrivait de m'ennuyer dans certains passages car ils ne se passaient pas grand chose de nouveau à mon avis. C'est dommage parce que je suis sûre que j'aurais beaucoup plus apprécié cette œuvre si elle avait été abrégé de quelques pages.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce roman basé sur des faits historiques vrais mais j'ai trouvé que l'histoire était un peu longue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire