dimanche 9 octobre 2016

Péchés mortels


Premiers jours du printemps à Venise. La vie s'écoule trop calmement et le commissaire Brunetti trouve le temps long à la questure. Jusqu'au moment où entre dans son bureau Suor'Immacolata, aujourd'hui défroquée et redevenue Maria Testa. Elle vient demander l'aide de la police parce qu'un certain nombre de morts suspectes sont survenues dans l'institution où elle travaillait. Est-ce un effet de son imagination débordante ou se passe-t-il réellement des choses effrayantes autour de ces personnes âgées qui lèguent leur fortune à diverses congrégations religieuses?
Brunetti va enquêter et découvrir qu'une institution toute puissante tire les ficelles avec l'aide de certaines prêtres fanatiques. Difficile de se battre lorsqu'on décide de se servir des armes de l'adversaire.

Mon avis:

Malheureusement, cette lecture fut pour moi assez décevante... Pendant un certain temps je me suis demandé ce qui se passait. Le début est très lent et on ne sait même pas s'il y a vraiment une enquête... ça traine et on ne fait qu'attendre le début de l'enquête!
Cela rend le rythme du livre très décousu: les deux premiers tiers du livre sont assez lents et il ne se passe pas grand chose et puis la fin tout se passe assez rapidement! Tout s'enchaine beaucoup trop vite et je trouve que ça nous laisse un peu sur notre faim!

Mais d'un autre côté, j'ai beaucoup aimé le côté voyage de ce livre. On est plongé dans le quotidien italienne et c'est juste super, surtout la cuisine italienne! Voyager par les saveurs, c'est juste super!
Un autre aspect assez intéressant de cette culture italienne est la question de la religion, qui a une part importante dans ce livre. On voit que la religion prend une grande place dans la vie des italiens et les enjeux que cela peut produire.

Pour conclure, ce livre ne m'a pas beaucoup conquise par son démarrage trèèès long.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire