mardi 10 mai 2016

La firme


Son attaché-case à la main, un jeune homme court à perdre haleine dans les rues de Memphis. Il s'appelle Mitch McDeere: troisième de sa promotion en droit à Harvard, cible de chasseurs de têtes de Wall Street, il a surpris tout le monde en choisissant la firme Bendini, Lambert et Locke.
Ce très riche et très confidentiel cabinet de Memphis a su, par des arguments irrésistibles, s'assurer sa collaboration reconnaissante et, le pense-t-il, éternelle.

Alors pourquoi tant de hâte et vers quel contrat mirifique notre brillant juriste est-il en train de se ruer, au point d'en oublier la gravité nécessaire à la profession?
Méfions-nous des apparences, Mitch McDeere a d'excellentes raisons pour courir ainsi: il cherche à sauver sa vie.

Mon avis:

Dès le début, on comprend très vite qu'il y a quelque chose qui cloche. L'emploi semble beaucoup trop beau et certaines allusions nous mettent la puce à l'oreille.. Ainsi, dès le début, on est sur nos gardes et dans le suspens, parce qu'on ne sait pas trop ce qui va se passer même si on sait que ce ne sera pas quelque chose de bien! On sent que cela va nous tomber dessus mais on ne sait pas trop quand et comment, ce qui produit une atmosphère assez angoissante mais très haletante!

Dans ce roman, on est aussi dans pris dans une quête de la vérité: on ne sait pas qui prêche le faux et qui prêche le vrai. Cela nous torture les méninges même si très vite on s'en fait une idée!

L'histoire ne traine pas et on a peur pour les personnages, en espérant qu'ils ne se fassent pas prendre. On est en suspens presque tout le temps et il y a plein de revirements même si parfois on a l'impression de se perdre dans tous ces changements d'avis!

Pour conclure, c'est une histoire qui nous tiens en haleine et il y a tellement de revirements dans cette histoire qu'on ne sait pas comment cela va finir!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire