dimanche 18 février 2018

Lagos Lady


Mauvaise idée de sortir seul quand on est blanc et qu’on ne connaît rien ni personne à Lagos ; Guy Collins l'apprend à ses dépens, juste devant le Ronnie’s, où il découvre avec la foule effarée le corps d’une prostituée aux seins coupés. En bon journaliste, il aime les scoops, mais celui-là risque bien de lui coûter cher : la police l’embarque et le boucle dans une cellule surpeuplée, en attendant de statuer sur son sort.
Le sort, c’est Amaka, une splendide Nigériane, ange gardien des filles de la rue, qui, le prenant pour un reporter de la bbc, lui sauve la mise, à condition qu’il enquête sur cette vague d’assassinats. Entraîné dans une sombre histoire de juju, la sorcellerie du cru, notre journaliste à la manque se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère, tandis qu’Amaka mène la danse en épatante femme d’action au milieu des notables pervers.
Hôtels chics, bars de seconde zone, jungle, bordels, embouteillages et planques en tout genre, Lagos bouillonne nuit et jour dans la frénésie highlife ; les riches font tinter des coupes de champagne sur Victoria Island pendant que les pauvres s’entretuent à l’arme lourde dans les bas quartiers.

Mon avis:

J'étais assez intriguée par ce livre et j'avoue qu'au final, il m'a beaucoup déconcerté! En effet, j'ai été frappée par l'atmosphère très malsaine de ce livre. Le livre est teintée de violence et dépeint une société nigériane dépravée et corrompue (sorcellerie, prostituées, rituels humaines, etc.)

L'enquête policière de ce livre n'est pas exceptionnelle, je dirais même assez creuse ou inexistante. Finalement, je ne pense pas qu'elle soit très présente mais cela n'empêche pas de tenir en haleine le lecture, qui est plongé dans beaucoup de revirements, d'aventure et de mystères à travers cette ville sombre.

Le personne de Guy est assez agaçant je trouve. Il ne m'a pas plu du fait de sa naïveté ou de son idiotie. Il a le don pour se fourrer dans des situations compromettantes tout le temps ce qui est assez lassant au bout d'un moment, car au fur et à mesure, il devrait apprendre à être plus méfiant mais c'est comme si les aventures dans lesquelles il s'est fourré ne lui avait pas donné une once de jugeote.
Par contre, j'ai beaucoup aimé le personne d'Amaka. Je l'ai trouvé émouvante notamment due à son histoire et à ce qu'elle est devenue.

Pour conclure, la violence de ce livre m'a laissé une forte impression malgré le peu de présence de l'enquête et l'agacement que j'ai éprouvé pour son personnage principal.

Karitas


Née au début du XXe siècle, Karitas vit avec sa mère, ses frères et ses soeurs dans une petite ferme en tourbe du sud-ouest de l'Islande. Son père a disparu en mer. En 1915, sa mère décide de partir pour le Nord et d'offrir des études à ses six enfants. Karitas finit par aller étudier les beaux-arts à Copenhague pendant cinq ans. De retour, elle s'obstine dans l'art abstrait.

Mon avis: 

J'ai beaucoup aimé cette duologie, surtout le second tome! J'ai adoré suivre la vie de Karitas à travers l'Islande du 20ème siècle, avec ses codes sociétaux, notamment ceux concernant les femmes. En effet, l'Islande donne le droit de vote aux femmes en 1915, mais le chemin vers la liberté des femmes reste encore à être tracé.

J'ai apprécié le déchirement de Karitas entre sa passion d'artiste et les pressions de toute une société. Pendant tout le livre, Karitas fait face à l'incompréhension des gens face à son obsession pour l'art. Ainsi, l'auteur nous offre un merveilleux contraste entre son rêve et les attentes de la société, montrant qu'il n'est pas toujours facile de vivre avec son temps et sa société.

Le personnage de Karitas est juste passionnant! Je lui ai trouvé une fragilité très émouvante, surtout dans le premier tome mais en même temps une force inébranlable pour vivre sa passion. On la voit évoluer durant toute la duologie et cela la rend de plus en plus attachante je trouve.

Ce que j'aime aussi dans cette saga est que l'histoire est très émouvante! Elle est mêlée de plein de sentiments contradictoires et différents. Alors que le livre est principalement teintée de mélancolie, de regrets, de violences et de disputes, on retrouve des moments de joie et de calme.

Un autre aspect qui m'a beaucoup étonnée c'est la solidarité féminine qu'on retrouve dans ce livre. Les femmes agissent envers les autres avec bienveillance mais ça ne les empêche pas de juger les actions considérées comme originales de Karitas.

Pour conclure, j'ai adoré cette duologie pour son aspect féministe ancrée dans le déchirement dont fait preuve Karitas entre l'art et sa vie de femme.

Une saison à Longbourn


Sur le domaine de Longbourn, résident Mr et Mrs Bennet et leurs cinq filles, en âge de se marier. À l'étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans l’œuvre de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici les protagonistes du roman. Mrs Hill, l’intendante, orchestre la petite troupe – son époux, la juvénile Polly, Sarah, une jeune idéaliste qui rêve de s’extraire de sa condition et, le dernier arrivé, James – d’une main de fer. Tous vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs patrons bien-aimés. Une fois dans la cuisine, les histoires qui leur sont propres émergent et c’est tout un microcosme qui s’anime pendant qu'Elizabeth et Darcy tombent amoureux au-dessus…

Mon avis:

Ce livre m'a beaucoup intrigué grâce à son point de vue plutôt original puisqu'il s'agit de réécrire l’œuvre magnifique de Jane Austen, Orgueil et préjugés, mais cette fois-ci selon le point de vue des domestiques. Cela m'a beaucoup plus de s'intéresser à la vie des petites gens et de leurs petits tracas quotidiens. Leur vie sont loin d'être monotone!

Mais, avant de lire ce livre, je pense qu'il vaut mieux lire l'histoire originale de Jane Asuten. En effet, l'histoire des filles Bennet est peu développée et apparait au second plan. Ainsi, on nous la narre qu'avec des allusions courtes et peu explicites. L'auteur nous parle de cette histoire en supposant que le lecteur maitrise ce savoir partagé sur ce qui s'est passé pour les filles de la maison.
C'est ce que j'ai pu apprécié, car en ayant lu l’œuvre d'Austen,  le peu de redondance avec l'histoire originale fait que cette histoire lui est complémentaire et non pas répétitive.

Après, concernant l'intrigue, je ne l'ai pas trouvé exceptionnelle. Les développements sont assez prévisibles à mon avis avec peu d'originalité. L'histoire ne m'a pas du tout surprise mais, d'un autre côté, je trouve que Jo Baker a réussi à décrire plutôt bien les conditions des domestiques, leurs avenirs et également leurs espoirs.

Pour conclure, j'ai bien aimé la reprise originale d'Orgueil et préjugés même si l'histoire est assez attendue.

La mort, entre autres


1949. Munich rasée par les bombardements et occupée par les Américains se reconstruit lentement. Bernie Gunther aussi : redevenu détective privé, il vit une passe difficile. Sa femme meurt, il a peu d'argent et surtout, il craint que le matricule SS dont il garde la trace sous le bras ne lui joue de sales tours. Une cliente affriolante lui demande de vérifier que son mari est bien mort, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse. Tel Phil Marlowe, et en dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales. L'Allemagne d'après-guerre reste le miroir de toutes les facettes du Mal et le vrai problème pour Gunther est bientôt de sauver sa peau en essayant de sauver les apparences de la morale.

Mon avis:

J'ai découvert l'auteur Philip Kerr au salon du livre de Paris, où il participait à une discussion sur une des scènes du salon et, après l'avoir entendu, j'avais très envie de découvrir ses œuvres.

J'ai trouvé que le contexte historique de ce livre est extrêmement intéressant. En effet, l'histoire se passe dans l'Allemagne d'après-guerre. Ce pays doit se reconstruire après la défaite et les atrocités commises pendant la guerre et l'auteur arrive très bien à dépeindre une Allemagne très ambiguë.
J'ai adoré ce contraste entre la vie des allemands, leur humanité manifeste et les réminiscences quasi constantes qu'on retrouve dans ce livre sur ce qui s'est passé pendant la guerre.

Ainsi, l'auteur nous offre beaucoup de réflexions sur le fait qu'une nation ne devient pas "naturellement" fasciste mais qu'il s'agit bien de mécanismes subtiles qui conduisent quelqu'un d'humain à commettre des atrocités, comme le démontre particulièrement le personnage principal.

J'ai beaucoup apprécié cette ambiguïté entre le bien et le mal. Pendant tout le roman, Philipp Kerr nous dépeint un point de vue complexe, où les allemands ne sont pas tous des monstres à la hauteur des crimes réalisés pendant la guerre et que les alliés ne sont pas forcément les personnes les plus innocentes du monde.

Mais, j'ai malgré tout un point noir à apporter à ce roman. J'ai réussi, assez rapidement, à comprendre une bonne partie de l'intrigue, ce qui est assez dommage mais je n'ai pas trouvé que cela était grave, parce que, finalement, l'intérêt de ce livre, à mon avis, était plus de savoir comment cela pouvait bien se terminer!

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé la vision ambiguë de l'auteur sur l'Allemagne de l'après-guerre mais j'ai deviné rapidement l'intrigue.

Etranges rivages


Erlendur revient !
Parti en vacances sur les terres de son enfance dans les régions sauvages des fjords de l’Est, le commissaire est hanté par le passé. Le sien et celui des affaires restées sans réponses. Dans cette région, bien des années auparavant, se sont déroulés des événements sinistres. Un groupe de soldats anglais s’est perdu dans ces montagnes pendant une tempête. Certains ont réussi à regagner la ville, d’autres pas. Cette même nuit, une jeune femme a disparu dans la même région et n’a jamais été retrouvée. Cette histoire excite la curiosité d’Erlendur, qui va fouiller le passé pour trouver coûte que coûte ce qui est arrivé… C’est un commissaire au mieux de sa forme que nous retrouvons ici !

Mon avis:

 J'étais très heureuse de retrouver le commissaire Erlendur dans une de ses "enquêtes". En effet, il ne s'agit pas pour une fois d'une enquête policière officielle à proprement parlé, mais il s'agit plus d'une enquête du passé. Erlendur retourne dans sa région d'enfance pour savoir ce qui a pu se passer des années auparavant.

Malgré l'aspect officieux des recherches d'Erlendur, on retrouve néanmoins le schéma habituel des enquêtes offertes par Arnaldur Indridason. Le rythme de l'enquête est lent et réfléchi, ce que j'apprécie beaucoup. On avance dans l'enquête lentement mais elle ne tourne pas pour autant en rond. On confronte les indices et les témoignages pour espérer trouver la solution avec que l'auteur ne nous la donne!

J'ai beaucoup apprécié le côté secret enfoui dans le passé. Erlendur remue les souvenirs et les émotions de chacun pour trouver enfin la vérité et cela ne se fait pas sans conséquences pour les habitants mais également pour Erlendur!

Encore une fois, la disparition est omniprésente! Mais cette fois-ci on s'en approche encore plus... En effet, ce tome n'est pas qu'une histoire de disparition mais aussi une quête dans le passé d'Erlendur. A travers cette enquête, Erlendur essaie de résoudre d'autres énigmes qu'il n'a jamais réussi à résoudre et cela est juste passionnant. J'ai beaucoup aimé ce tome, car j'ai eu l'impression que cette immersion dans le passé de ce commissaire renfermé m'a permis de mieux le connaitre.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce tome "original" même si le schéma reste habitue grâce à sa quête dans le passé des fjords islandais et à ses nombreuses disparitions inexpliqués dans ce climat glacial hostile.

samedi 13 janvier 2018

L'espion du Tsar

 
Je remercie Librinova pour m'avoir proposé de me fait parvenir ce roman de Sylvie Simmonet. 

Liouba est une petite paysanne de la Russie du XVIIe siècle qui essaie comme tant d’autres moujiks de ne pas mourir de faim quand un jour sa route croise celle d’un barine, un seigneur, qui décide de lui ouvrir les portes de son monde. Pourtant ce monde va s’avérer plus dangereux que prévu, bien étrange en tout cas … La vie fera le reste au gré des séparations et des retrouvailles …

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce roman historique, plein d'aventures! Tout d'abord j'ai trouvé le contexte historique très intéressant! On se retrouve dans une Russie au XVIIème siècle, celle des tsars et de la noblesse russe. Mais on n'est pas plongé que dans la vie des nobles! L'auteur a très bien su dépeindre la Russie avec ses multiples facettes, ses aspects les plus somptueux mais plus pauvres également.

J'ai aussi adoré être plongé aux milieux des intrigues politiques, des secrets, des mystères et des dangers. Ce livre a un rythme soutenu qui tient en haleine le lecteur du début jusqu'à la fin. Les intrigues m'ont complètement passionnées et j'ai adoré suivre les découvertes et les révélations faites.
Le lecteur est immergé dans une folle aventure qu'il ne risque pas d'oublier.

J'ai trouvé le personnage de Loubia très attachant. Au début, elle parait un peu banal, ordinaire mais au fur et à mesure, j'ai trouvé que l'auteur a su complexifié son personnage, qui mature et devient de plus en plus intéressant. Elle fait face à de nombreuses épreuves et sa façon de réagir m'a beaucoup plu.

Mais j'ai malgré tout trouvé un petit bémol à ce livre... je l'ai trouvé un peu trop court. C'est dommage parce que finalement j'ai eu l'impression que tout se passe trop rapidement et qu'on allait pas assez en profondeur dans les intrigues et les dilemmes. L'aventure était très divertissante mais elle restait un peu trop à la surface des choses à mon avis. Malgré cela, j'ai énormément aimé ce roman!

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce livre pour son contexte, ses intrigues et le personnage de Loubia mais j'aurais aimé un peu plus de matière au final pour vraiment avoir l'impression de m'immerger complètement dans l'histoire.

samedi 23 décembre 2017

Swap Winter is coming

J'ai participé au swap Winter is coming organisé par Lectorinette sur Livraddict.
Le swap avait donc pour thème l'hiver et il devait comporter
  • Une carte
  • 2 marques-pages sur le thème de l'hiver
  • 1 livre en lien avec la saison de l'hiver (couleurs, titre, etc.)
  • 1 livre de la wish-list
  • 1 ou 2 surprise(s) en rapport avec le thème
  • 1 produit de beauté hivernal
  • 1 boisson et/ou 1 gourmandise
Mon super binôme était Cocolanoix. Nous avions de décider de faire ce swap assez tôt et je l'ai reçu le 21 décembre, le premier jour de l'hiver! 

Tout d'abord j'ai adoré le papier cadeau utilisé! Des petits rennes rouges!
Et en l'ouvrant il y avait une très bonne odeur qui se dégageait du colis... des huiles essentielles? de la lavande? 





La carte est juste adorable! Pleine de paillettes et de tendresse avec ces deux petites chouettes toutes mignonnes

Le premier paquet contenait un de mes plus gros péchés mignons... les after eight! (rien qu'en voyant le paquet et l'indice "Fraicheur gourmande" j'avais tout de suite deviné!)
C'est juste parfait comme gourmandise pour l'hiver!

En boisson, j'ai eu le droit à un super thé de Noël! Il sent délicieusement bon! Très hâte de le goûter!
J'ai aussi eu le droit à un masque pour les mains à l'avocat! Je n'ai jamais testé ce genre de produit mais je suis curieuse de voir le résultat! Et puis en hiver, avec le froid, je pense que cela va faire du bien.








Pour ce paquet, j'ai eu comme indice "Un petit conte de Noël que j'aime tout particulièrement..." et j'étais très curieuse de savoir quel était ce conte de Noël! Il s'agit de Casse-Noisette! Je connais l'histoire mais il ne m'était jamais venu à l'idée que je pouvais lire le livre! Donc je suis très contente parce que je vais pouvoir découvrir cette histoire!
"Pour un lait plus gourmand!"... bon là aussi j'avais compris rapidement de quoi il s'agissait... miam miam j'ai hâte de le goûter!
Encore une produit parfait pour protéger ma peau du froid qui peut parfois être très mordant! Et puis j'adore l'amande sous toutes ses formes donc c'est idéal!
Cocolanoix m'a offert Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläinen
Je suis très ravie parce que je me retenais de l'acheter tellement qu'il me faisait envie (mais comme il était dans ma wish-list...) donc j'ai super hâte de le commencer!
Et pour la surprise... j'ai eu un petit habitant du pôle Nord qui s'est glissé dans le colis! Il est trop trop trop chou!
Et puis je l'ai trouvé le coquin qui parfumait mon colis... c'était lui qui est sûrement à la lavande!
C'est une peluche à chauffer et qui agit comme une bouillotte... parfais lorsqu'on veut lire au chaud!
J'ai aussi eu un petit marque-page fait main aux couleurs de Noël pour faire durer le plaisir des fêtes au gré de mes lectures!






Et voici tout ce que j'ai reçu... comme vous pouvez le voir, j'ai été gâté par ma binômette!

Un grand merci à Lectorinette pour avoir organiser ce swap et à Cocolanoix pour ce magnifique colis! Je suis parée pour l'hiver maintenant!

dimanche 19 novembre 2017

Wild



Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n'a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le " Chemin des crêtes du Pacifique ". Lancée au cœur d'une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d'épuisement et d'effort, et réussir à atteindre le bout d'elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption.

Mon avis:

J'ai bien apprécié mon livre dans son ensemble. Ce que j'ai le plus apprécié c'est le côté liberté, le côté évasion de ce livre. En lisant le récit de Cheryl, j'ai eu une soudaine envie de prendre mes chaussures et d'aller me promener dans la nature! C'est un livre qui donne envie de s'évader, de partir à l'aventure. J'avais envie de tout laisser tomber et de partir vers l'inconnu.

On retrouve aussi un côté merveilleux de la randonnée avec la description de paysages extraordinaires, la rencontre d'autres personnes adorables, l'entraide mais Cheryl n'oublie pas la réalité du terrain et c'est très bien également nous décrire le côté moins attrayant de cette aventure en nous racontant ses blessures, ses peurs, la cohabitation avec les animaux.

Et puis, j'ai adore le côté communauté solidaire entre les randonneurs. On a l'impression que le fait d'avoir cet objectif commun, cela réunit des personnes complètement différentes qui ne pensent qu'à s'entraider, à se donner des conseils, à se motiver... cela redonne foi en l'humanité!

Mais, j'ai eu un peu de mal avec le personnage de Cheryl... j'ai eu énormément de mal à la comprendre! Son comportement avait tendance à me laisser sans voix et je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. C'est dommage parce que si j'avais réussi à mieux la cerner, je pense que j'aurais mieux apprécié son récit.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le côté évasion et le côté liberté de l'aventure malgré ses contraintes mais j'ai eu du mal à comprendre Cheryl.


Les délices de Tokyo

" Écouter la voix des haricots" : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Mon avis:

J'ai juste adoré ce livre! J'avais déjà vu auparavant le film que j'avais trouvé touchant mais le livre l'est encore plus. C'est un livre "tranche de vie" qui est très émouvant. Il n'y a pas beaucoup d'actions donc si c'est cela que vous recherchez, ce livre n'est peut-être pas fait pour vous. C'est un livre calme où il ne se passe pas grand chose d'extraordinaire mais qui apporte de la douceur et des réflexions sur la vie. J'ai trouvé que c'est un livre très apaisant.

Comme je l'ai déjà laissé dit avant, ce livre a un grand atout... il est super émouvant! Les personnages sont très attachants et j'ai été très vite sensible à leurs sorts. Ce sont des personnes simples avec des problèmes ordinaires mais c'est raconté avec sensibilité. Ce ne sont pas des super héros mais des personnes de tous les jours avec des blessures, des contraintes mais tellement adorables.

Ce livre, au-delà du fait qu'il soit très touchant, nous offre une belle morale. Il nous apprend à quel point les jugements hâtifs, et les préjugés peuvent être dévastateur pour certains. Il nous montre aussi qu'ils sont causés par des connaissances non fondées et qu'il suffit juste parfois de s'interroger un peu plus sur le sujet.

Pour conclure, j'ai adoré ce livre qui m'a beaucoup émue et qui m'a offert une belle morale de vie.



samedi 18 novembre 2017

Cold Winter Challenge 2017


Me voici inscrite dans un nouveau challenge... le Cold Winter Challenge, pour sa sixième édition.
Initialement créé par Antonine, il a été repris par Margaud Liseuse.
J'en avais entendu parler les années précédentes mais c'est la première année que je participe et j'ai super hâte de le commencer!

Il s'agit d'un challenge qui début le 1er décembre et qui se termine le 31 janvier. Il s'agit de lire les livres que l'on souhaite selon 4 menus cette année.
  • La magie de Noël : lire un livre où la fête de Noël est fortement représentée. 
  • Flocons Magiques : lire un livre fantasy, fantastique, etc... bref magique! 
  • Marcher dans la neige : lire un livre de Nature Writing ou littérature de voyage qui se passe dans le froid.
  • Stalactites ensanglantées : lire un polar, thriller, etc, qui se passe dans le froid. 
Ce que je trouve super dans ce challenge est qu'il s'agit de valider au moins un menu pour gagner le challenge! C'est comme on veut, on peut ajuster notre pile à lire durant tout le challenge et lire ce dont on a envie tant que cela respecte un menu. 

Voici les livres que je compte lire durant ces deux prochains mois!

La magie de Noël : lire un livre où la fête de Noël est fortement représentée. 
  •  La véritable histoire de Noël, Marko Leino
  • Une seconde avant Noël, Romain Sardou
  • A Christmas Carol, Charles Dickens
Flocons Magiques : lire un livre fantasy, fantastique, etc... bref magique! 
  • The Hobbit, J.R.R. Tolkien
  • A la croisée des mondes, Philip Pullman
  • Contes merveilleux, Hans Christian Andersen 
Marcher dans la neige : lire un livre de Nature Writing ou littérature de voyage qui se passe dans le froid.
  • Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson
Stalactites ensanglantées : lire un polar, thriller, etc, qui se passe dans le froid
  • La promesse de Noël, Anne Perry
  • Les nuits de Reykjavík, Arnaldur Indridason
Au total j'ai lu: 5 livres sur les 9 prévus