dimanche 19 novembre 2017

Wild



Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n'a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le " Chemin des crêtes du Pacifique ". Lancée au cœur d'une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d'épuisement et d'effort, et réussir à atteindre le bout d'elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption.

Mon avis:

J'ai bien apprécié mon livre dans son ensemble. Ce que j'ai le plus apprécié c'est le côté liberté, le côté évasion de ce livre. En lisant le récit de Cheryl, j'ai eu une soudaine envie de prendre mes chaussures et d'aller me promener dans la nature! C'est un livre qui donne envie de s'évader, de partir à l'aventure. J'avais envie de tout laisser tomber et de partir vers l'inconnu.

On retrouve aussi un côté merveilleux de la randonnée avec la description de paysages extraordinaires, la rencontre d'autres personnes adorables, l'entraide mais Cheryl n'oublie pas la réalité du terrain et c'est très bien également nous décrire le côté moins attrayant de cette aventure en nous racontant ses blessures, ses peurs, la cohabitation avec les animaux.

Et puis, j'ai adore le côté communauté solidaire entre les randonneurs. On a l'impression que le fait d'avoir cet objectif commun, cela réunit des personnes complètement différentes qui ne pensent qu'à s'entraider, à se donner des conseils, à se motiver... cela redonne foi en l'humanité!

Mais, j'ai eu un peu de mal avec le personnage de Cheryl... j'ai eu énormément de mal à la comprendre! Son comportement avait tendance à me laisser sans voix et je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. C'est dommage parce que si j'avais réussi à mieux la cerner, je pense que j'aurais mieux apprécié son récit.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le côté évasion et le côté liberté de l'aventure malgré ses contraintes mais j'ai eu du mal à comprendre Cheryl.


Les délices de Tokyo

" Écouter la voix des haricots" : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Mon avis:

J'ai juste adoré ce livre! J'avais déjà vu auparavant le film que j'avais trouvé touchant mais le livre l'est encore plus. C'est un livre "tranche de vie" qui est très émouvant. Il n'y a pas beaucoup d'actions donc si c'est cela que vous recherchez, ce livre n'est peut-être pas fait pour vous. C'est un livre calme où il ne se passe pas grand chose d'extraordinaire mais qui apporte de la douceur et des réflexions sur la vie. J'ai trouvé que c'est un livre très apaisant.

Comme je l'ai déjà laissé dit avant, ce livre a un grand atout... il est super émouvant! Les personnages sont très attachants et j'ai été très vite sensible à leurs sorts. Ce sont des personnes simples avec des problèmes ordinaires mais c'est raconté avec sensibilité. Ce ne sont pas des super héros mais des personnes de tous les jours avec des blessures, des contraintes mais tellement adorables.

Ce livre, au-delà du fait qu'il soit très touchant, nous offre une belle morale. Il nous apprend à quel point les jugements hâtifs, et les préjugés peuvent être dévastateur pour certains. Il nous montre aussi qu'ils sont causés par des connaissances non fondées et qu'il suffit juste parfois de s'interroger un peu plus sur le sujet.

Pour conclure, j'ai adoré ce livre qui m'a beaucoup émue et qui m'a offert une belle morale de vie.



samedi 18 novembre 2017

Cold Winter Challenge 2017


Me voici inscrite dans un nouveau challenge... le Cold Winter Challenge, pour sa sixième édition.
Initialement créé par Antonine, il a été repris par Margaud Liseuse.
J'en avais entendu parler les années précédentes mais c'est la première année que je participe et j'ai super hâte de le commencer!

Il s'agit d'un challenge qui début le 1er décembre et qui se termine le 31 janvier. Il s'agit de lire les livres que l'on souhaite selon 4 menus cette année.
  • La magie de Noël : lire un livre où la fête de Noël est fortement représentée. 
  • Flocons Magiques : lire un livre fantasy, fantastique, etc... bref magique! 
  • Marcher dans la neige : lire un livre de Nature Writing ou littérature de voyage qui se passe dans le froid.
  • Stalactites ensanglantées : lire un polar, thriller, etc, qui se passe dans le froid. 
Ce que je trouve super dans ce challenge est qu'il s'agit de valider au moins un menu pour gagner le challenge! C'est comme on veut, on peut ajuster notre pile à lire durant tout le challenge et lire ce dont on a envie tant que cela respecte un menu. 

Voici les livres que je compte lire durant ces deux prochains mois!

La magie de Noël : lire un livre où la fête de Noël est fortement représentée. 
  •  La véritable histoire de Noël, Marko Leino
  • Une seconde avant Noël, Romain Sardou
  • A Christmas Carol, Charles Dickens
Flocons Magiques : lire un livre fantasy, fantastique, etc... bref magique! 
  • The Hobbit, J.R.R. Tolkien
  • A la croisée des mondes, Philip Pullman
  • Contes merveilleux, Hans Christian Andersen 
Marcher dans la neige : lire un livre de Nature Writing ou littérature de voyage qui se passe dans le froid.
  • Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson
Stalactites ensanglantées : lire un polar, thriller, etc, qui se passe dans le froid
  • La promesse de Noël, Anne Perry
  • Les nuits de Reykjavík, Arnaldur Indridason

Mes petites habitudes de Noël...


J'ai décidé de faire un petit article un peu à côté de la lecture pour présenter mes petits "trucs" de Noël... J'avoue que c'est Noël, comme pour tout le monde, est un moment spécial, où sont associés les fêtes, les cadeaux, et le cocooning.. Alors voici mes petits rituels de Décembre!

Gourmandises

C'est très simple... l'approche de Noël ne peut pas se faire sans des petits moments de délices gustatifs! Etant très gourmande, je ne peux pas m'empêcher d'associer les fêtes aux sucreries. Alors voici ma petite liste de douceurs de Noël:
  • Bredalas (petits gâteaux alsaciens)
  • Manala (petit pain au lait alsacien en forme de bonhomme)
  • Mince pies (tartelette britannique)
  • Shortbread
  • Chocolat (de toutes sortes!)
  • Clémentines et oranges
  • Cinnamon Roll (petites brioches à la cannelle et au sucre qui vient de Suède initialement)
Boissons

L'hiver dit boissons chaudes... c'est tellement agréable d'avoir une tasse chaude dans le creux de ses mains quand il fait froid dehors et qu'il neige! (oui j'ai l'espoir de voir de la neige... c'est tellement beau!). Voici ma liste de boissons préférées à Noël
  • Chocolat chaud (la base...)
  • Café crème ou chantilly 
  • Vin chaud (dans les marchés de Noël)
Et ensuite nous avons tous les thés:
  • Russian Earl Grey (thé noir à la bergamote et aux agrumes)
  • Earl Grey (thé noir à la bergamote)
  • Pomme Cherry, comptoirs Richard (thé noir à la pomme, vanille, caramel et rose)
  • Au temps des tsarines, comptoirs Richard (thé vert à l'orange)
  • Thé vanille caramel
  • Sundgauer tee (thé noir alsacien à l'orange, au pain d'épice, à la quetsch et aux pétales de fleurs)
Films

A Noël, même si je ne suis pas friande des téléfilms, j'ai quelques petits rituels de films assez honteux mais j'assume mon côté romantique de Noël.
  • F.R.I.E.N.D.S (je ne sais pas pourquoi mais depuis quelques années, je regarde Friends durant le mois de décembre)
  • La trilogie de Sissi l'impératrice (non je n'ai pas honte... c'est une tradition et j'y tiens)
  • Les jeunes années d'une Reine (on retrouve Romy Schneider dans le rôle de la reine Victoria)
  • Sherlock (j'aime regardé des épisodes de Sherlock à cette période... pourquoi? aucune idée!)
  • Harry Potter (de toute façon l'oeuvre de J.K. Rowling va complètement avec le thème de Noël... les livres, les films, les musiques.. vous allez le retrouver celui-là)
  • Le Polar Express
Musique

Noël c'est aussi l'occasion d'écouter certaines musiques que j'écoute rarement durant le reste de l'année... même si ce n'est pas complètement spécifique aux fêtes de fin d'année.
  • Tchaïkovski (mon gros classique de Noël... idéal pour réviser mes partiels... en tout cas la musique est trop belle!)
  • Harry Potter (je vous ai prévenu que vous allez le retrouver celui-là... la musique est tellement belle et avec l'association des images de magie que cela m'évoque c'est juste idéal)
Livres

J'ai tendance à lire certains types selon la saison... ce n'est pas intentionnel mais j'ai remarqué que selon la saison j'ai plus envie de certains genres et je suis moins tournée vers d'autres... La période de Noël c'est surtout beaucoup de roman de fantasy et des romans historiques.
D'ailleurs je participe au Cold Winter Challenge 2017!

Odeurs

Lorsque je pense à Noël, j'ai souvent plein d'odeurs qui me viennent à l'esprit... la plus prégnante est celle de la Cannelle (oui un classique...) mais toutes les épices associés à Noël, le pain d'épice, l'odeur de Christmas pudding, l'odeur de la pomme cuite, le caramel, la vanille, le vin chaud... Des odeurs sucrées et douces...

Fêtes 

Je souhaite maintenant parler de mes fêtes de Noël... je les adore parce qu'on mélange un peu les traditions alsaciennes avec les tradition anglaises et un Noël sans l'un ou l'autre ne me semble pas possible...
Déjà pour moi Noël, cela commence le 6 décembre avec la Saint-Nicolas mais j'en parlerai ensuite...
Durant les jours précédents et les jours suivants nous avons l'habitude de prendre le thé avec des mince pies, des tartelettes britanniques délicieuses, et des bredalas. 
Généralement, la plus grande partie se passe le 24 décembre (je vous entends déjà dire que Noël c'est le 25 et non pas le 24 mais chez nous on fait comme ça). Pendant la journée, on prépare un super repas digne d'un chef (terrines, fruits de mer (bon ça je n'aime pas..), fois gras, pain d'épices, et j'en passe...)
Pendant le repas, c'est sûr qu'à un moment on sort les crackers qu'on fait péter! Ensuite on se raconte les blagues, on oblige tout le monde à mettre la couronne en papier sur la tête et on compare le jeu qu'on aura perdu le lendemain avec celui de notre voisin. C'est une des meilleurs traditions!
Généralement on a également double dessert! On a la traditionnel bûche soit faite par la voisine de ma grand-mère soit faite par un pâtissier puis on sort un autre gâteau... le Christmas pudding qui est flambé avec du rhum ou du cognac et servi avec un "Brandy Butter"... c'est juste délicieux!
Après le repas, généralement, quelqu'un fait le "père Noël" en allant chercher les cadeaux sous le sapin et en les distribuant à chacun.

Saint-Nicolas

 N.B.: ce que je raconte, c'est encore une fois ma façon de fêter la Saint-Nicolas.
La Saint-Nicolas est une tradition plutôt alsacienne et peut-être une tradition dans d'autres régions de l'Est... Saint-Nicolas c'est l'ancêtre du père Noël, le saint patron des enfants qui leur offre des clémentines et des papillotes le 6 décembre. Souvent, il traine dans les marchés de Noël et offre des petites douceurs aux enfants sages. Il est souvent accompagné par un autre personnage, mois drôle, le père Fouettard qui punit les enfants qui n'ont pas été sages. Lorsque j'étais petite il me faisait peur avec sa grosse barbe noire.


Swap "Je voudrais lire un livre qui..."

J'ai participé au swap "Je voudrais lire un livre qui...", organisé sur Livraddict par Mushroom_Hunting. Il s'agissait d'envoyer un colis selon le souhait qu'émettait notre binôme.
Le colis devait contenir:
  • Un livre (grand ou petit format, neuf ou d'occasion) qui ne doit pas être dans la wish-list de la personne (le but étant de lui faire découvrir une nouvelle lecture)
  • Un carte avec une explication du choix du livre
  • Une petite gourmandise
  • Deux petits "plus"
Voici mon souhait:
"Je voudrais un livre qui… me fasse voyager !" 

Et voici ce que ma super binôme, Chichinette, m'a envoyé!





Tout d'abord la petite carte.. elle est super chou avec toutes ses petites abeilles! Et puis, je ne sais pas si cela se voit mais elle n'est pas en papier mais en bois! Je ne savais pas qu'on pouvait faire des cartes comme cela.
Le livre... il s'agit de Chronique japonaise de Nicolas Bouvier. Je suis très intriguée par ce livre... c'est un super choix!  Étant fan de littérature asiatique je sens que cette lecture va me plaire. 
Elle m'a également offert un drôle de marque page! 
J'ai également reçu ce magnifique petit carnet en forme de Hamster (enfin je crois)... j'avoue que je suis fan de son nœud papillon.. c'est trop mignon!
Et Chichinette m'a fait la bonne surprise de m'inclure dans le colis un fascicule qu'elle a créé pour son travail sur la littérature coréenne! C'est un pays que j'aimerais découvrir un peu plus et c'est une super attention de sa part de m'avoir inclus ce petit feuillet... j'ai sens que ma wish-list va encore grossir! 
Et pour finir, j'ai reçu un de mes péchés mignons... du chocolat à la menthe! Je sais que ce n'est pas habituel mais j'adooooore l'association chocolat-menthe donc c'est une gourmandise parfaite!








Encore un grand merci à Mushroom_Hunting pour l'organisation de ce swap et à Chichinette pour ce magnifique colis!

dimanche 5 novembre 2017

La fille du rivage, Gadis Pantai


Je remercie Folio pour m'avoir fait parvenir ce roman à l'occasion du partenariat proposé par Livraddict

La jeune fille d'un pêcher de la côté nord-est de Java a été demandé en mariage par un aristocrate local, fasciné par sa grande beauté. Elle a quatorze ans, et dans cette Java féodale du début du vingtième siècle, elle n'a guère le choix. Ce mariage arrangé le fait passé sans transition d'une vie certes pauvre et rude, mais libre et naturelle, à une existence cloitrée, dans la vaste demeure ceinte de murs de son époux, le Bendoro. La jeune fille est intimidée et malheureuse, mais doit très vite s'adapter au langage et aux usages de sa nouvelles vie.

Mon avis:

J'ai bien aimé ce roman même si ce n'a pas été un énorme coup de cœur comme je me l'étais imaginé. Tout d'abord, j'ai bien apprécié la découverte de l'Indonésie du 20ème siècle. Ce n'est pas une image paradisiaque de l'Indonésie, elle reste réaliste. On y retrouve la misère des pêcheurs, de grosses inégalités sociales. Entre les pauvres et les riches, il existe une frontière impressionnante, ce qui donne l'impression qu'il s'agit de deux mondes différents.
Mais, même si je sais que ce récit date du 20ème siècle, je ne peux pas m'empêcher de me demander si c'est toujours le cas.

Après, ce récit n'est pas un récit d'action mais plutôt de réflexion mais personnellement, cela ne m'a pas dérangé plus que ça. On retrouve de l'action quand même mais j'ai trouvé que cela ne représentait pas la plus grande partie du récit. Mais j'ai bien apprécié les réflexions de ce livre... on y retrouve beaucoup d'injustices et de réflexions concernant les femmes (on retrouve une phrase clairement qui dit qu'une femme appartiens à son mari!)

Mais ce que j'ai vraiment adoré dans ce livre, c'est l'épée de Damoclès, qui est présente dès le début du roman. Très rapidement, on sent que le mariage de la jeune fille ne sera pas aussi parfait que prévu. On devine que le conte de fée ne se réalisera pas et pendant tout le récit, on a cette horrible impression que la "prophétie" annoncée au départ va se réaliser et j'ai adoré cela.

Pour conclure, j'ai bien aimé ce livre pour son contexte historique et par ses réflexions mais surtout pour l'impression de menace qui plane durant toute la narration.

samedi 28 octobre 2017

Quand les pensées s'envolent


 Je remercie La compagnie littéraire (fiche du livre ici) pour m'avoir fait parvenir ce roman à l'occasion du partenariat proposé par Livraddict

Sois l’être passionné qui veut courir le monde , tel est le message récurrent de Christian Lépron qui nous offre ici un recueil de poésies émouvant et très abouti.
Le livre s’ouvre sur un poème culte, L’Homme et la mer, hommage à un père marin pêcheur à bord d’un chalutier et qui nous donne d’emblée le ton du manque et de la nostalgie : « J’étais sans toi ».
À partir de là, nous entrons dans l’univers de l’auteur, celui d’un homme embarqué sur les flots de la vie qui passe si vite… Jour, nuit, jour encore, nuit encore, et puis toujours la présence de l’amour, du désir et du don :
« Et que l’amour donné / Soit plus grand que reçu », peut-on lire au détour d’une page.
L’homme veut garder son insouciance, celle de son enfance, puis celle de sa jeunesse, alors forcément il regarde, avec interrogation, ce passé qui est, au bord d’un futur qui n’est pas encore. Est-ce la porte d’un autre monde ? Comme une idée de l’éternité ? Je vais sur l’autre rive, semble-t-il nous dire, mais… j’attends, d’ailleurs d’autres m’attendent et je vous attendrai aussi, avec, en moins, la douleur.
Impossible de rester insensible devant la force et la sincérité de cet ouvrage à la qualité lyrique certaine.
« Écoute en cette nuit
La marche de tes rêves
Elle est douce et légère
Comme un cheval ailé. »

Mon avis:

Je n'ai pas l'habitude de lire beaucoup de poésie mais là le synopsis me faisait vraiment envie et j'avoue que j'ai été plutôt ravie de cette découverte poétique. Déjà, l'esthétique des poèmes m'a beaucoup plu. Lorsque je lis de la poésie, je le fait toujours à voix haute car j'aime entendre les sonorités des mots. J'ai envie d'être emporté par un flot de mots qui chante une belle mélodie, qui sonne bien à l'oreille. Dans le cas de ce recueil, j'ai beaucoup apprécié cette lecture à voix haute car j'ai trouvé les sonorités belles et j'ai réussi à me laisser bercer par la langue durant presque toute ma lecture. Néanmoins, j'ai eu quelques moments, où j'ai moins compris la construction des vers ce qui m'a parfois déstabilisée mais cela ne concerne que quelques petits passages, si bien que cela ne m'a pas plus perturbée que cela.

Un autre point m'a également surprise au début, c'est la syntaxe particulière de certains vers, où le verbe se retrouve à la fin, ce qui est assez atypique et j'avoue qu'au début, c'est déstabilisant car la construction du sens est différente mais assez rapidement je me suis habituée et j'ai au contraire apprécié ce point d'originalité par rapport à un récit en prose.

Un autre aspect atypique de ce recueil c'est les différentes structures des poèmes de Christian Lépron. Les poèmes ne changent pas qu'à travers les mots et les sonorités mais aussi au niveau de la structure, ce que j'ai beaucoup aimé, car on se retrouve avec des rythmes différents pour chaque poème. Cela dynamise beaucoup le recueil.

Ce que j'ai beaucoup aimé c'est également les thèmes traités dans ces différents poèmes. On retrouve beaucoup de lyrisme avec un registre mythologique et biblique  ainsi que des références à la nature, ce qui donne aux poèmes une dimension de surnaturelle, comme si on a affaire à des forces mythiques. J'ai beaucoup aimé cette impression d'immersion dans un monde surnaturel. J'ai bien apprécié ce voyage dans le temps, où on se retrouve un peu au temps de la Rome Antique.
Mais d'un autre coté, on retrouve également des références beaucoup plus contemporaines qui nous rappellent le 21ème siècle notamment. On se retrouver dans cette dualité entre l'ancien temps et l'actualité. On effectue un réel voyage dans le temps.

Ce voyage dans le temps, a été pour moi, le thème omniprésent dans les vers de l'auteur. On retrouve beaucoup de références sous différentes formes entre le commencement et l'achèvement. L'auteur, à travers ses poèmes, nous parle de la vie et de la mort, de l'aurore et du crépuscule, de l'éternité. Tout ceci est accompagné de références à la nostalgie, de la séparation, de la mémoire, des souvenirs. Et ce qui rend encore plus fort ce voyage dans le temps, ce sont les émotions qui l'accompagnent. J'ai adoré la façon dont sont décrits la passion, l'amour, les émotions et sentiments de chaque poème. J'ai trouvé que tout cela était très fort, le lecteur ressent très bien tout cela et je me suis laissé aller face à tous ses sentiments grâce à la plume de l'auteur... tout cela forme un très bel ensemble.
Le thème du voyage dans le temps a été très fort dans ce recueil pour moi parce que j'ai trouvé qu'à travers cette thématique, l'auteur nous parle d'autre chose, de la transmission. A travers cette dualité entre la vieillesse et la jeunesse, on voit que l'auteur, grâce à ses vers, transmet ses pensées aux générations suivantes. Pour moi, il s'adresse à ses petits-enfants en essayant de leur transmettre ce qu'il pense. Mais cette transmission est double car j'ai trouvé qu'en s'adressant à un auditeur "flou", l'auteur s'adresse aussi à nous, lecteurs, avec le même dessein.

Pour conclure, j'ai été subjugué par la sonorité lyrique des poèmes, tout à fait en adéquation avec cette impression de voyage dans le temps.

dimanche 15 octobre 2017

Et j'ai choisi de vivre


 Je remercie Librinova pour m'avoir proposé de me fait parvenir ce roman de Marilyse Trécourt. 

« — Allô, pourriez-vous envoyer une ambulance, s’il vous plaît ? C’est pour mon mari. Il… il est inconscient. » Alice et Maxime avaient un rêve : s’installer au Etats-Unis pour ouvrir une boulangerie en plein cœur de Manhattan. La vie les a exaucés, même au-delà de leurs espoirs.  Jusqu’au jour où un grain de sable s’immisce dans l’engrenage de leur bonheur. Maxime est retrouvé inanimé, avec un traumatisme crânien. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi Alice est-elle suspectée, alors qu’elle l’aime depuis leur premier regard ? Que cherche-t-elle à cacher, au péril de sa propre vie ? Une histoire qui sonde les secrets qui sommeillent au fond de nous, ceux que l’on ne se pardonne pas, ceux qui reviennent nous hanter alors qu’on les croyait enfouis dans les cendres du passé.

Mon avis:

 J'ai un avis plutôt mitigé concernant ce livre. Le synopsis avait l'air vraiment intrigant et j'avais hâte de le commencer. Le sujet est plutôt bien traité et j'ai bien aimé ma lecture mais j'ai eu du mal avec les clichés qu'on retrouve en masse dans ce roman.

En effet, j'ai pas mal de difficultés avec le côté deux français qui partent aux États-Unis pour vivre leur rêve américain qui tourne au cauchemar. Malheureusement ce n'est pas très originale et j'avoue que j'ai eu du mal avec le fait qu'on a l'impression qu'on appuie bien le côté français et surtout ses clichés (le côté petite boulangerie française avec des pâtisseries typiquement françaises et non pas ce pain dégoûtant américain).

J'ai aussi eu du mal avec le fait qu'il existe un grand secret qui n'a jamais été dit et on nous rebat les oreilles avec ce grand mystère mais finalement à chaque fois, on nous répète toujours la même chose sans rien apporter de nouveau et c'est assez lourd un moment parce que cela nous apporte pas grand chose pour le récit.

Et puis, j'ai bien aimé certains aspect du système judiciaire, notamment la façon dont Alice le traverse. Mais il reste aussi sur ce point-là des clichés. Mais, certes, ceux-là sont nécessaires parce que c'est tellement ancré qu'on trouverait ça non naturel de ne pas les trouver donc j'avoue que j'ai bien aimé le côté enquête policière.

Ce que j'ai aussi apprécié c'est que malgré certains points que je n'ai pas apprécié, j'ai trouvé le rythme plutôt haletant et j'ai lu ce livre assez rapidement parce qu'il y avait du suspens, du rythme, des mystères, etc.

Ce que j'ai aimé aussi c'est que lorsque j'ai fini ce livre, j'ai été assez émue. Malgré tout, c'est livre rempli d'émotions et ça fait chaud au coeur de lire un livre comme ça.

Pour conclure, j'ai été assez agacée par les clichés assez récurrents sur le rêve américain, mais au fond le récit est plutôt happant et la fin émouvante.

La prière d'Audubon



Un jeune informaticien, Itô, se réveille un beau matin sur une île inconnue. Une île qui s'est refermée sur elle-même, il y a cent cinquante ans, au moment précis où le reste du Japon s'ouvrait au monde.
Accompagné d'un étrange guide, il part à la découverte de l'île et de ses habitants, insolites et attachants : un peintre qui ment comme il respire, une fillette à l'écoute des battements de son coeur, un justicier poète amoureux des fleurs et, surtout, un épouvantail capable de prédire l'avenir. On retrouve bientôt ce dernier démembré aux quatre coins d'une rizière. Qui a commis cet acte abominable qui s'apparente à un meurtre ?
Cette question est une clé ouvrant sur bien d'autres énigmes et morts inexpliquées.

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce livre, parce qu'aux premiers abords, l'atmosphère du livre parait complètement fou! J'ai adoré ce côté loufoque, qui avait un petit air de Pays des merveilles mais avec un côté angoissant. Dès le début, j'ai eu l'impression que la folie de l'univers n'avait pas un côté innocent mais plutôt flippant.. et ça donne juste envie de continuer ce roman!

Les personnages aussi ont ce côté fous, mais dès le début, on a du mal à faire la part entre la folie et le normal. Le sont-ils vraiment? J'étais pendant toute ma lecture assez partagée entre une méfiance envers ces personnages et un attachement parce qu'ils sont super touchants ses drôles de personnages!

De plus l'enquête policière est super originale! D'abord parce que la victime est un épouvantail qui est capable de prédire l'avenir et que la police est très bizarre! Mais on retrouve la rationalité de l'enquête policière chez Ito, qui, comme les autres, aimerait bien savoir qui est le coupable. Il agit un peu comme un apprenti détective et j'ai beaucoup apprécié la façon dont est mené l'enquête: on se retrouve avec une énigme rationnelle dans un monde complètement déjanté et j'avoue que ça m'a beaucoup plu...

En effet, l'auteur ne tombe pas dans le piège de la "folie" avec un récit complètement tiré par les cheveux mais au contraire, c'est complètement logique.
Au début, on se retrouve avec beaucoup de mystères qui semblent complètement fous et totalement loufoques mais petit à petit, ils font sens.

Ce qui est assez impressionnant c'est qu'une certains sagesse et moralité se dégagent de tout cela, qui est plutôt émouvante. La raison de tout cela m'a beaucoup touché et nous fait beaucoup réfléchir à l'avenir, l'existence, etc. J'ai trouvé qu'il y avait une profondeur assez belle dans la fin du roman.

Et puis, j'ai eu un gros coup de coeur pour les personnages. Petit à petit, à travers leur originalité, on entraperçoit leurs blessures et leurs secrets, ce qui les rend tellement attachants et tellement émouvants! On remarque que leur comportement bizarre n'est pas si irrationnel que ça.

Pour conclure, j'ai adoré la frontière floue avec laquelle joue l'auteur entre folie et rationalité grâce à cette enquête policière très bien menée. 

dimanche 24 septembre 2017

La part des flammes


*J'ai lu ce livre à l'occasion du book club féministe "Une chambre à nous" créé par Les carnets d'Opalyne et Tête de Litote

Mai 1897. Pendant trois jours, le Tout-Paris se presse à la plus mondaine des ventes de charité. Les regards convergent vers la charismatique duchesse d’Alençon. Au mépris du qu’en-dira-t-on, la princesse de Bavière a accordé le privilège de l’assister à Violaine de Raezal, ravissante veuve à la réputation sulfureuse, et à Constance d’Estingel, qui vient de rompre brutalement ses fiançailles. Dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, la bonté de Sophie d’Alençon leur permettra-t-elle d’échapper au scandale  ? Mues par un même désir de rédemption, ces trois rebelles verront leurs destins scellés lors de l’incendie du Bazar de la Charité.

Mon avis:

J'ai commencé ce livre avec énormément d'attentes grâce à des échos plus qu'élogieux et je pense que malheureusement, cela ne lui a pas été en sa faveur... Ce livre ne fut pas un coup de cœur, comme je l'attendais malgré moi, même si j'ai trouvé que c'était un très bon livre!

Le drame m'a beaucoup déstabilisé. En effet, je pensais que l'incendie du Bazar de la Charité serait l'évènement principal de ce roman mais finalement, il arrive très tôt dans le roman. On a le temps de voir un peu le contexte et les personnages mais c'est tout. Et puis, fidèle au fait que cela soit un incendie, l'évènement se déroule très rapidement. Finalement, le livre traite plus de l'après-drame, ce qui n'est pas un point négatif à mon avis.
Au contraire, j'ai trouvé ça assez intéressant de voir la reconstruction des femmes après le drame. Le drame les a frappé en plein cœur mais de façon différente et j'ai beaucoup aimé voir comment elles arrivent à vivre après avoir vécu ce traumatisme.

Et justement, j'ai adoré l'évolution des différentes femmes, notamment celle de Violaine de Raezal, qui m'a semblé beaucoup plus vivante! J'ai beaucoup aimé les personnages de ce livre car ils sont tous différents: ils ont des âges, des façons de vivre, des histoires, des avis différents et cette variété donne une société pleine de couleurs avec des remous beaucoup plus importants qu'en apparence.

L'époque m'a également beaucoup intéressé, car j'aime beaucoup voir cette extrême pauvreté cotôyé la richesse. Malheureusement, j'ai trouvé que, malgré le fait que l'élément principal soit le Bazar de la Charité, où des femmes riches amassent de l'argent pour les plus pauvres, on ne voit pas beaucoup cette inégalité. J'aurais apprécié qu'elle soit plus présente.

Ce livre a aussi son petit clin d'oeil féministe, que j'ai bien apprécié. L'auteure respecte les moeurs et coutumes de l'époque, où la femme appartenait à son époux et où son rôle dans la société était de faire bonne figure, mais elle réussi à inclure quelques phrases sexistes bien piquantes à souhait pour montrer leurs absurdités. De plus, elle arrive à nous induire une révolte féroce face aux visions concernant l'avenir des femmes et face à certains traitements qui leur sont destinés. Mais certaines d'entre elles n'ont pas décidé à ce que quelqu'un leur dicte leurs conduites...

Pour conclure, j'ai beaucoup apprécié ce livre pour l'époque, le drame mais surtout pour ses personnages féminins très variés mais dont le tempérament ne semble pas être celui qui leur est attribué.